Page 138 sur 138 PremièrePremière ... 3888128136137138
Affichage des résultats 1 371 à 1 379 sur 1379

Discussion: Expos coming back?!?

  1. #1371

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par Nameless_1 Voir le message
    On pourrait appeler le nouveau stade le Poutine Center
    J'espere qu'ils vont au moins incorporé le nom de Cromartie quelque part. Presque tout est grace à lui!
    "I disapprove of what you say, but I will defend your right to say it" - Evelyn Beatrice Hall

  2. #1372

    User Info Menu

    Par défaut

    SPVM, référendums, Expos : Coderre tâte le pouls des citoyens
    Publié aujourd'hui à 6 h 10 | Mis à jour à 9 h 47
    Le maire Denis Coderre, en novembre 2016
    Le maire Denis Coderre, en novembre 2016 Photo : La Presse canadienne/Graham Hughes

    Un sondage commandé par le parti du maire de Montréal, Équipe Coderre, dont Radio-Canada a obtenu certaines des questions, donne une idée des enjeux qui seront abordés au cours de la campagne électorale municipale de l'automne.

    Un texte de Marc-Antoine Ménard, avec la collaboration de Jean-Sébastien Cloutier

    L’enquête, menée par la firme Ad Hoc recherche, a été payée par le parti Équipe Coderre, confirme le bureau du maire. Elle n’est plus en ligne.

    Outre une question sur la préférence des électeurs entre les deux candidats déclarés à la mairie de Montréal, Denis Coderre et Valérie Plante, la chef de Projet Montréal, le sondage survole une série d’autres sujets.

    Question 1

    « Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) connaît actuellement une crise. D'anciens policiers ont récemment accusé le SPVM de fabriquer des preuves pour faire taire ses employés. Êtes-vous très, assez, peu ou pas du tout satisfait de la façon dont Denis Coderre intervient dans le cadre de cette crise? »

    Le Service de police de la Ville de Montréal fait face à une grave crise en raison d’allégations de fabrication de preuves, visant la Division des affaires internes, lancées par d’ex-hauts gradés du SPVM.

    Trois cadres ont été congédiés depuis le début mars et les enquêtes internes ont été transférées à un groupe mixte mis sur pied par Québec.

    Dans un de ces cas d’allégations, où le bureau du maire avait été alerté, Denis Coderre s’est défendu en disant qu’il n’avait pas à s’immiscer dans des enquêtes ou un processus judiciaire. Projet Montréal lui a reproché de se défiler tout en dénonçant un système de surveillance « opaque ».

    Question 2

    « Êtes-vous tout à fait d'accord, plutôt d'accord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec l'abolition des référendums municipaux si cette abolition est accompagnée de l'implantation de nouveaux mécanismes de consultation de la population? »

    Le projet de loi 122, qui vise à revoir les relations entre le gouvernement du Québec et les municipalités, comporte un article abrogeant la possibilité de faire une demande d’approbation référendaire sur un projet de règlement municipal.

    Équipe Coderre demande, dans le sondage Ad Hoc, l’opinion des répondants au sujet du sort des référendums citoyens, « si cette abolition est accompagnée de l’implantation de nouveaux mécanismes de consultation de la population ».
    Valérie Plante, chef de Projet Montréal, dans le hall de l'hôtel de ville
    Valérie Plante, chef de Projet Montréal, dans le hall de l'hôtel de ville Photo : Radio-Canada

    Le maire a déjà indiqué qu’il voyait les référendums davantage comme un outil d’opposition que de consultation. Valérie Plante, de Projet Montréal, estime pour sa part qu’ils constituent un outil essentiel pour forcer l’administration municipale à tenir des consultations publiques dans le but de modifier des projets qui ne font pas l’unanimité, dans le secteur immobilier par exemple.

    Question 3

    « À la Ville de Montréal, les pouvoirs sont partagés entre la ville-centre et les arrondissements. Souhaiteriez-vous que la ville-centre se voie confier davantage de pouvoir, que les arrondissements se voient confier davantage de pouvoir ou conserver la séparation actuelle des pouvoirs? »

    Le projet de loi 121 augmentant l’autonomie et les pouvoirs de la Ville de Montréal, métropole du Québec, est un outil législatif auquel le maire Coderre fait souvent référence.

    À titre d’exemple, la Ville a évoqué ces nouveaux pouvoirs pour harmoniser les changements de limites de vitesse entre les arrondissements, sur les artères commerciales.

    Le déclenchement des opérations de déblaiement et de chargement de la neige est centralisé depuis 2015, ce qui oblige les 19 arrondissements à fonctionner de concert. Toutefois, des problèmes constatés dans certains d’entre eux, notamment dans le Sud-Ouest, ont montré que le service n’était pas toujours uniforme.

    Question 4

    « Êtes-vous tout à fait d'accord, plutôt d'accord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord à ce que la Ville de Montréal prenne en charge le parc immobilier des écoles de Montréal? »

    La vétusté de plusieurs écoles de Montréal est un problème maintes fois dénoncé. Le cas de l’école Baril, qui sera remplacée après sa fermeture en raison de moisissures, est devenu emblématique.

    La Commission scolaire de Montréal évaluait son déficit d’entretien à 1 milliard de dollars en 2016. Plusieurs professeurs ont sonné l’alarme quant à l’état de leur école, un message relayé par l’opposition à l’Hôtel de Ville.

    De l’aide a souvent été réclamée au gouvernement du Québec, mais que pensent les Montréalais de l’idée d’une prise en charge par la Ville du parc immobilier scolaire? Le sondage d’Équipe Coderre posait la question.

    Question 5

    « Pensez-vous que la Ville de Montréal devrait investir de l'argent pour favoriser le retour des Expos ou une autre équipe de baseball professionnelle à Montréal? »

    Le maire Coderre n’a jamais caché son intérêt pour le baseball en général et pour un retour d’une équipe professionnelle à Montréal. La Ligue majeure de baseball a donné plusieurs indices laissant croire qu’elle pourrait procéder à une expansion au cours des prochaines années.

    Le financement d’une nouvelle aventure montréalaise est cependant une source d’interrogations. Un groupe mené par l’ex-joueur Warren Cromartie veut mobiliser la communauté d’affaires.

    Mais il est difficile de croire que ce projet, estimé à près de 1,5 milliard de dollars, soit le coût combiné d’une équipe et d’un nouveau stade de baseball au centre-ville, n’aurait pas besoin d’un coup de pouce des divers gouvernements, d’où l’idée de demander aux électeurs s’ils souhaiteraient que la Ville y investisse de l’argent public.



    [...]
    Pourquoi cette question ? Ce n'est pas mon cas mais c'est clair que la grande majorité des gens, incluant beaucoup d'amateurs de baseball, vont y répondre non.


    Source : http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1024063/spvm-referendums-pouvoirs-ecoles-expos-maire-coderre-sondage-ad-hoc-enjeux-elections
    Dernière modification par Catpuke ; 24/03/2017 à 11h54.

  3. #1373

    User Info Menu

    Par défaut

    Ouais, c'est plus que prévisible.

  4. #1374

    User Info Menu

    Par défaut

    N'oublions pas que ce n'est qu'un sondage.

  5. #1375

    User Info Menu

    Par défaut

    Je n'en comprend pas le but. Je n'ai pas eu connaissance que les gens de Québec aient été sondés avant la construction du centre Videotron... ni la population de Montréal avant la construction de la Maison Symphonique.

  6. #1376

    User Info Menu

    Par défaut

    Denis veut laver plus blanc que blanc. Avec sa requête pour éliminer les référendums municipaux, il ne veut pas avoir l'air d'un gars qui dirige dans une tour d'ivoire....

  7. #1377

    User Info Menu

    Par défaut

    Tout le monde sait que sa passion c'est le baseball... Tant que pas trop d'argent public n'est investie dans ce projet, moi je suis pour!

  8. #1378

    User Info Menu

    Par défaut

    Rien de vraiment neuf mais un autre article...
    http://www.lapresse.ca/sports/baseball/201703/29/01-5083445-retour-des-expos-le-groupe-montrealais-est-pret.php

  9. #1379

    User Info Menu

    Par défaut

    Le groupe d'investisseurs montréalais désirant ramener le Baseball majeur à Montréal est prêt. Il n'attend qu'un appel du commissaire Rob Manfred.

    «Nous sommes en mesure de répondre aujourd'hui aux conditions établies par le Baseball majeur», a affirmé à La Presse canadienne une personne bien au fait du dossier.

    Afin d'espérer ravoir un club, le commissaire Manfred avait établi des conditions claires à Montréal: un montage financier solide, l'appui des gouvernements, un site et les plans d'un stade. Toutes ces conditions sont maintenant remplies par le groupe.

    «Je peux te dire que nous ne sommes plus à la recherche d'investisseurs dans le projet et nous croyons être en possession de tous les ingrédients pour accueillir une équipe, que ce soit une équipe existante ou un club d'expansion. En plus de l'équipe, ça prend un maire, l'appui d'un gouvernement ou deux, le secteur privé, un emplacement et un stade.»

    Ainsi, cette source a confirmé que l'argent est au rendez-vous, que l'appui de deux des trois paliers de gouvernement est acquis, que le groupe dispose de quelques sites et pas moins de cinq plans de stade qui pourront servir de pierre d'assise au projet.

    «Nous n'irons pas dire que nous privilégions un site ou un autre. Par contre, c'est certain que d'être bien servis par les transports en commun est primordial.» Au bout du fil, cette source rit quand on lui parle de bassin Peel et de ce secteur de Griffintown, qui seront bien desservis par le prochain projet de train de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

    «Nous n'avons pas éliminé de sites, nous avons même quelques choix de plus si on voulait», ajoute cet interlocuteur.

    Quant au stade, tout est également en place.

    «Il y a des plans qui circulent depuis 1999, que (la firme d'architectes) Provencher Roy avait dessinés pour le stade Labatt qui n'a jamais vu le jour. D'autres plans ont été dessinés au fil des ans. On pourra choisir la version que l'on veut: il y en a cinq. Ce sont des plans préliminaires. On pourrait facilement les retravailler une fois le projet lancé.»


    Le groupe est à ce point prêt que si le Baseball majeur devait les contacter au cours des prochains jours, semaines ou mois pour quelque raison que ce soit, le projet peut dès maintenant être mis en branle.

    «Selon moi, le plus important dans tout ça, c'est l'équipe. Tous les autres points sont suffisamment avancés.»

    L'an dernier, Stephen Bronfman et Mitch Garber ont dévoilé publiquement leur engagement dans ce projet. Prônant la patience, Bronfman avait alors déclaré qu'il était trop tôt pour amorcer le montage financier. Douze mois plus tard, il semble que ce soit maintenant chose faite.

    «Quand Stephen Bronfman a annoncé au Stade olympique l'an dernier que les choses avançaient, qu'il était lié au projet et que les choses allaient se passer en coulisses, c'était vrai. Il avait une bonne idée de ce qui s'en venait et on est là-dedans. Les choses progressent. (...) Mais nous ne sommes pas maîtres de l'échéancier.»

    Bronfman et le maire de Montréal, Denis Coderre, avaient également cosigné une lettre transmise aux 30 équipes du Baseball majeur ainsi qu'au commissaire Manfred, à l'automne 2015, pour signifier l'intérêt de Montréal de retrouver sa place au sein de ce groupe sélect.

    L'an dernier, le commissaire Manfred a admis qu'il souhaiterait une ligue à 32 clubs, afin de faciliter la confection du calendrier. Mais il avait aussi indiqué qu'avant de penser à une expansion, il fallait d'abord ratifier une nouvelle convention collective avec l'Association des joueurs - ce qui a été fait en décembre dernier - et que la situation des stades à Oakland et Tampa Bay devait être réglée.

    Le dossier piétine dans ces deux villes. À Tampa Bay, le propriétaire majoritaire des Rays, Stuart Sternberg, a déclaré la semaine dernière qu'il avait dû renoncer à ses deux sites préférés puisqu'ils ne sont pas disponibles et que la recherche d'un éventuel nouveau site, qu'il espérait être complétée d'ici août, ne le sera pas avant la fin de l'année.

    «Ce n'est pas concluant. Sternberg a dit au cours des dernières années qu'il allait étudier toutes les possibilités autour de Tampa et il a obtenu la permission de regarder à l'extérieur du comté de (Pinellas), alors il fait cette démarche et il sera en mesure de dire: "J'ai fait mes devoirs". Je vois ça comme un jeu politique. Il ne faut pas trop lire de cette situation autre que le fait que le gars dise que les sites nos 1 et 2 ne sont pas disponibles et qu'il poursuit ses devoirs. Il montre qu'il fait tous les efforts possibles pour rester. C'est bon pour sa business de toute façon.»

    À Oakland, les Raiders de la NFL viennent d'annoncer leur départ vers Las Vegas, quittant ainsi le vétuste Oakland-Alameda County Coliseum, où résident également les Athletics. Ces derniers se sont engagés à demeurer à Oakland, pour autant qu'ils obtiennent un nouveau stade.

Discussions similaires

  1. Stade des Expos au bassin Peel
    Par jerry dans le forum Lieux de culture, sport et divertissement
    Réponses: 364
    Dernier message: Aujourd'hui, 00h23
  2. Expos de Montréal
    Par admin dans le forum Sports
    Réponses: 121
    Dernier message: 24/09/2014, 12h02
  3. Expos Office Complex (1998)
    Par theWestisDead dans le forum Projets Annulés - Cancelled projects
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/09/2011, 17h53
  4. World War III is coming!
    Par Cyrus dans le forum Hors Sujet - Off Topic
    Réponses: 39
    Dernier message: 20/02/2011, 23h13
  5. Montreal, Expos'd
    Par pedepy dans le forum Opinions de l'extérieur - Outside point of view
    Réponses: 9
    Dernier message: 09/04/2010, 10h13

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •