Page 73 sur 82 PremièrePremière ... 23637172737475 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 721 à 730 sur 813

Discussion: Place des festivals

  1. #1
    Mtlurb Master Avatar de Fortier
    Date d'inscription
    juin 2008
    Localisation
    Plateau Mont-royal, Montréal, Québec
    Messages
    826

    Par défaut Place des festivals

    On peut voir clairement sur tous les maquettes et rendus, deux nouvelles tours sur l'îlot Balmoral.




    Dernière modification par monctezuma ; 11/04/2010 à 12h20.

  2. #721
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 582

    Par défaut Jean Paul Gaultier will attend his own Pinkarnaval

    http://www.montrealgazette.com/enter...386/story.html

    By Lesley Chesterman, Special to The Gazette July 13, 2011 5:02 PM

    MONTREAL - Montreal’s love affair with all things Jean Paul Gaultier is now extending beyond his wildly popular exhibition at the Montreal Museum of Fine Arts and into the city streets. On Saturday and Sunday, Montrealers are invited to don Gaultier-style striped sailor shirts, and head to Pinkarnaval, a two-day, nighttime celebration inspired by Gaultier’s style.

    Thousands of revellers are expected to turn out on Saturday for an elaborate parade, and on Sunday for the Striped Ball, the presentation of tableaus from the parade complete with DJ sets and late-night partying at Place des Festivals. Sponsored by the museum and the city of Montreal, the weekend celebration also kicks off the outdoor events of the Just for Laughs festival. And fashionistas, brace yourselves: Gaultier himself will be on hand to get the party started.

    The parade, described as a “prêt-à-porter carnival,” will get rolling at 7:30 p.m. in front of the museum, 1380 Sherbrooke St. W.

    The route then takes a turn on Mountain St. going south to Ste. Catherine St. and continues to finish up at Place des Arts.

    The procession will feature more than 1,600 Montrealers divided into seven groups of dancers who will bring to life seven themes based on Gaultier’s designs. The first tableau, “Le Grand Ballet des Soyeux,” will feature a parade of dancers from the city of Lyon, the Pinkarnaval’s honoured city, including the stilt-walking choreographer La Bella Zanka and her group. For the occasion, about 200 former residents of Lyon now living in Quebec have been invited to partake in the carnival and represent their homeland.

    The other tableaus, rich in colourful costumes, haute coiffure, elaborate makeup and gigantic inflatable marionettes, are cast with volunteers from seven Montreal boroughs including Vaudreuil-Dorion, Outremont, Ville-Marie, Villeray-St-Michel-Parc-Extension, Montreal-Nord, Ahunstic-Cartierville, and Rosemont-La Petite Patrie. Each tableau is tied to themes such as “Le tango de la différence,” “Le hip hop de l’enfant terrible” and “La gigue urbaine.” Choreographed by eight of Montreal’s up-and-coming young choreographers, the dances are three-minutes in length, which means each piece will be repeated over and again as the parade progresses until the dancers reach Place des Festivals. The music, composed by Montreal studio Quicksound, is described as modern interpretations of tangos, jigs and waltzes.

    Karen Fennell, contemporary dancer and co-choreographer of the Outremont’s tableau, worked with a crew of dancers made up primarily of high school and CEGEP students, who she said fared well despite their amateur status. She describes her tableau, “Rave Musette,” as a lively classical French party with a back beat straight out of a rave. “The costumes are big cancan skirts and lace tights,” she says. “We looked to the movie Moulin Rouge and the dances of Pina Bausch for inspiration. It’s energetic and fun, with big group effects and partnering work.”

    Artistic director Danielle Roy describes the weekend events as, “a huge feast for the eyes, the head and the heart,” as well as a “new definition of pop art created with dance and fashion.” Helping her bring the Gaultier groove to the streets are two of the designer’s model muses, Quebecers Franciso Randez and Ève Salvail. Randez will be leading a group of youngsters in the parade while Salvail (a DJ who goes by the name of DJ Evalicious) will be DJ-ing in the final tableau.

    On Sunday, Salvail will be the featured DJ for the Striped Ball at 9 p.m. in Place des Festivals. She’ll then hand the groove-meister responsibilities to Randez, who will keep the party going well into the night on the outside plaza of Place des Arts.

    “The fact that Gaultier will be here again shows his commitment to Montreal,” says Randez. “From his first collection in the late ’70s, Montreal has shown its support for Gaultier from the beginning. He’s not just a designer but an artist who is open to the crowd and close to the people. We want people to come out and party, and feel just how awesome it is to be in Montreal in the summer. Our goal is to make it warm, happy and fun.”

    Gaultier has also shown his commitment to Pinkarnaval by agreeing to dress the event mascot, Rose, the supposed fiancée of the Just for Laughs green bonhomme. In true Gaultier style, Rose will be sporting a Gaultier cone bra. Not where you’d expect, but where any party-hearty mascot should: on her head.

    The Pinkarnaval parade starts Saturday at 7:30 p.m. at the Montreal Museum of Fine Arts; the show on Sunday starts at 9 p.m. at Place des Festivals. For more information, go topinkarnaval.com. The museum’s exhibition The Fashion World of Jean Paul Gaultier: from the Sidewalk to the Catwalk is on until Oct. 2

  3. #722
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 582

    Par défaut Pinkarnaval - Inspiré par Jean Paul Gaultier - Juste pour rire

    Ce soir et demain!

    http://www.pinkarnaval.com/

    Dernière modification par IluvMTL ; 16/07/2011 à 12h51.

  4. #723
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 582

    Par défaut La flore du centre-ville n'est pas verdoyante

    On mentionne également un nouveau projet de condo qui devrait se construire en face de Foufounes électriques dans cet article. ..

    http://www.journalmetro.com/linfo/ar...pas-verdoyante

    La flore du centre-ville n'est pas verdoyante
    La nature en arrache au centre-ville de Montréal, où le béton prend de plus en plus de place Le taux de mortalité des arbres urbains frôle parfois les 30 %

    Nom : 36395b2944259a83e74677850d6f.jpeg
Affichages : 33
Taille : 33,9 Ko
    STEEVE DUGUAY
    Denis Munger déplore l’état des arbres à la place des Festivals et ailleurs au centre-ville.Dans la Cité du multimédia, aidé par un mécène, il a un projet de verdissement d’un stationnement.



    MATHIAS MARCHAL
    MÉTRO
    Publié: 26 juillet 2011 22:17
    Mis à jour: 26 juillet 2011 22:44Chaque fois qu’il passe au centre-ville, le citoyen Denis Munger est découragé. «C’est le festival du béton, les arbres n’ont plus leur place ici», lance cet architecte de formation en montrant du doigt la place des Festivals.

    Sur la place qui a été réaménagée à grands frais, plusieurs arbres sont en train de dépérir. De la quarantaine de féviers plantés il y a deux ans, trois n’ont déjà plus aucune feuille. «Et regardez les champignons qui s’étendent sur les troncs des autres arbres, certains ne vont pas tarder à mourir eux aussi», clame M. Munger, qui croit que le mauvais drainage de l’eau est à l’origine de ce problème.

    «Les cuvettes de terre creusées au pied des arbres, qui sont remplies régulièrement pour assurer leur alimentation en eau, ont été piétinées pendant les concerts», explique David Ross, conseiller en aménagement à la Ville de Montréal. «Cela correspond à un taux de mortalité proche de la moyenne, qui se situe autour de 15 à 20 %», ajoute M. Ross.

    Le problème n’est pas propre à ce secteur. Partout au centre-ville, les arbres peinent à grandir. Selon le directeur des travaux publics de l’arrondissement, Michel Gagné, le taux de mortalité des arbres peut grimper jusqu’à 30 % dans le centre-ville. Fosses trop petites, difficultés d’arrosage, problèmes liés au déneigement ne sont que quelques-uns des dangers qui guettent les arbres.

    Un peu plus loin, sur la rue Sainte-Catherine, la nature va perdre une autre bataille. Le terrain vacant en face des Foufounes électriques, qui avait été transformé en petit îlot de verdure par l’organisme Sentier urbain, sera démantelé en octobre. Le terrain prêté par la maison d’édition Guérin, a finalement été vendu à un promoteur qui veut y construire des condos.

    D’un point de vue économique, le projet avait pourtant contribué à redonner un peu de lustre à ce tronçon de rue dévitalisé. Du côté de Sentier urbain, qui gère trois autres jardins thématiques ouverts au public, on admet à demi-mot que la rançon du succès, c’est parfois de voir le terrain finir par être vendu.

    Insecte ravageur
    L’agrile du frêne aurait atteint Montréal. Selon nos informations, l’Agence canadienne d’inspection des aliments annoncera aujourd’hui que cet insecte ravageur exotique qui a décimé des dizaines de milliers d’arbres aux États-Unis et en Ontario a été retrouvé dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

    Des restrictions dans les déplacements des matières de bois pour-raient être appliquées au Port de Montréal, gros utilisateur de palettes de bois, car les arbres infectés étaient situés non loin du Port sur la rue Notre-Dame.
    Dernière modification par IluvMTL ; 27/07/2011 à 10h36.

  5. #724
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    Montreal
    Messages
    853

    Par défaut

    Il faut assumer la réalité de la présence du béton au centre-ville.

    J'ai l'impression que souvent on ajoute des arbres car c'est « la bonne chose à faire », les arbres sont alors plus décoratif qu'autres choses.
    Le centre-ville c'est principalement une zone de béton qui n'est pas propice à la survie d'un arbre. L'arbre doit combattre la chaleur emplifier par le béton (et idem l'hiver pour le froid). Le sol est quasi inéxisant, les racines doivent traverser la roche et se «battrent» contre les infrastructure soutérraines.
    Pourquoi s'efforcer à planter des arbres dans des lieux hostiles à ceux-ci ?

    Une solution est de créer des ilôts de verdure, des sections dédiées à la plantation d'arbres en groupes plutôt que d'isoler l'arbre.
    Plusieurs rues au centre-ville sont hostiles aux arbres (ex. : Président-Kennedy) mais la ville s'entête à planter et replanter année après années.

    D'autres solution peuvent peut-être aussi être trouvés qui ne seront pas forcément végétale mais qui contribureront à améliorer l'expérience des usagers. (ex. : des jeux d'eau)
    Mais assumons qu'il peut y avoir des sections de la ville qui sont en béton, c'est la réalité et c'est pas forcément mauvais ou laid.

  6. #725
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montréal
    Messages
    5 286

    Par défaut

    Chialer pour chialer.
    On a un été ensoleillé et sans pluie. Toute végétation, peu importe l'endroit, en arrache.

    Il pointe la PdF? Il se rappelle ce qu'il y avait avant?
    ¸
    Il a perdu toute crédibilité à mes yeux en seulement deux lignes.

  7. #726
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Localisation
    Montréal metro
    Messages
    7 884

    Par défaut

    Citation Envoyé par Miska Voir le message
    Il faut assumer la réalité de la présence du béton au centre-ville.

    J'ai l'impression que souvent on ajoute des arbres car c'est « la bonne chose à faire », les arbres sont alors plus décoratif qu'autres choses.
    Le centre-ville c'est principalement une zone de béton qui n'est pas propice à la survie d'un arbre. L'arbre doit combattre la chaleur emplifier par le béton (et idem l'hiver pour le froid). Le sol est quasi inéxisant, les racines doivent traverser la roche et se «battrent» contre les infrastructure soutérraines.
    Pourquoi s'efforcer à planter des arbres dans des lieux hostiles à ceux-ci ?

    Une solution est de créer des ilôts de verdure, des sections dédiées à la plantation d'arbres en groupes plutôt que d'isoler l'arbre.
    Plusieurs rues au centre-ville sont hostiles aux arbres (ex. : Président-Kennedy) mais la ville s'entête à planter et replanter année après années.

    D'autres solution peuvent peut-être aussi être trouvés qui ne seront pas forcément végétale mais qui contribureront à améliorer l'expérience des usagers. (ex. : des jeux d'eau)
    Mais assumons qu'il peut y avoir des sections de la ville qui sont en béton, c'est la réalité et c'est pas forcément mauvais ou laid.
    D'accord pour Président-Kennedy qui ne reçoit que 2 heures d'ensoleillement par jour. Mais alors, comment verdir cette rue ? Tes idées d'îlot de verdure sont bonnes, mais j'imagine mal l'implantation de tels îlots sur cette rue. Le trottoir n'est pas énormément large, alors comment configurer l'amménagement ?

  8. #727
    Date d'inscription
    mars 2010
    Localisation
    Laval
    Messages
    3 699

    Par défaut

    Je trouve ça vraiment dommage qu'on démantèle le petit îlot de verdure sur Ste-Catherine. Il était franchement sympathique. Quand je pense qu'il y a tellement d'autres terrains en friche, ou des bâtisses décrépites, qui pourrait faire place à des projets immobiliers. Ça améliorerait la ville bien mieux que de scraper un petit pré fleuri minuscule. Prenez cet affreux terrain à l'est du 2-22 (là où il y a la crèmerie dans la petite bâtisse isolée). Quand est-ce que quelqu'un va allumer qu'il y a du développement à faire là en priorité???

  9. #728
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    Montreal
    Messages
    853

    Par défaut

    Citation Envoyé par monctezuma Voir le message
    D'accord pour Président-Kennedy qui ne reçoit que 2 heures d'ensoleillement par jour. Mais alors, comment verdir cette rue ? Tes idées d'îlot de verdure sont bonnes, mais j'imagine mal l'implantation de tels îlots sur cette rue. Le trottoir n'est pas énormément large, alors comment configurer l'amménagement ?
    Mais pourquoi verdir cette rue ?
    Tu le dit, il n'y a que 2 heures d'ensoleillement par jour, pourquoi forcer les arbres à vivrent dans de tel conditions. En plus cette, un vrai canyon, est très venteuse, si on regarde un canyon dans la nature, il n'y a pas beaucoup de végétation qui y pousse.

    Est-ce si mauvais d'avoir certaines rues ou sections de rue qui sont sans arbres ?

    Point vue décoration, on peut penser à d'autres solutions pour rendre plus attrayant la rue, des solutions de design architecturales peuvent ajouter de la couleur, de la vie.
    Point du vue confort, on peut installer sur une rue des auvents, de grands parasols, faire des jeux de treillis, etc... pour protéger les usagers des intempéries.

  10. #729
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Plateau Mont-Royal
    Messages
    4 800

    Par défaut

    Est-ce si mauvais d'avoir certaines rues ou sections de rue qui sont sans arbres ?
    Euh...oui !!! La réponse non seulement est simple mais en plus elle est évidente !! Bien sûr que c'est mauvais d'avoir n'importe quel endroit sans arbre dans une ville -sauf peut-être un parc industriel et encore !! Je suis certain qu'une bonne planification urbaine pourrait (devrait) prévoir des ilôts de verdures et des arbres dans un parc industriel.

    Ton commentaire est un constat d'échec, une affirmation empreinte de fatalité. Les arbres n'ont pas qu'un fonction décorative. C'est vraiment n'importe quoi !!
    Oncques ne fauldray...jamais ne faillira

    " Il faut dépenser le mépris avec une grande économie, à cause du grand nombre de nécessiteux. "
    Chateaubriand

    "A laver la tête d'un âne l'on y perd que sa lessive "

  11. #730
    Date d'inscription
    mars 2010
    Localisation
    Laval
    Messages
    3 699

    Par défaut

    Citation Envoyé par yarabundi Voir le message
    Euh...oui !!! La réponse non seulement est simple mais en plus elle est évidente !! Bien sûr que c'est mauvais d'avoir n'importe quel endroit sans arbre dans une ville -sauf peut-être un parc industriel et encore !! Je suis certain qu'une bonne planification urbaine pourrait (devrait) prévoir des ilôts de verdures et des arbres dans un parc industriel.

    Ton commentaire est un constat d'échec, une affirmation empreinte de fatalité. Les arbres n'ont pas qu'un fonction décorative. C'est vraiment n'importe quoi !!
    Je suis d'accord. Il y a toutes sortes de moyens de verdir les rues. Il y a des plantes et même des arbres qui résistent mieux au manque de soleil que d'autres. Il suffit de bien planifier l'implantation de la verdure. L'idée que des rues seraient ok sans aucun arbre, c'est complètement loufoque. Il y a des plans quinquennaux communistes qui devaient penser comme ça.......

Discussions similaires

  1. Place du Canada et Place Dorchester : rénovations (2010 et ____)
    Par Hercule dans le forum Transports et infrastructures
    Réponses: 400
    Dernier message: 30/08/2014, 00h45
  2. Restaurants vitrines de la Place des festivals (2010)
    Par Alex567 dans le forum Complétés - Completed
    Réponses: 55
    Dernier message: 06/01/2014, 12h27
  3. Things To Do in Montreal – Festivals, Fun and Food
    Par jesseps dans le forum Opinions de l'extérieur - Outside point of view
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/08/2010, 11h10
  4. Bilan des festivals
    Par ChrisDVD dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/07/2010, 16h50
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 10/07/2008, 12h51

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •