Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Un accès de moins au pont Jacques-Cartier

  1. #1
    Date d'inscription
    janvier 2008
    Localisation
    Rive-Sud
    Messages
    1 011

    Par défaut Un accès de moins au pont Jacques-Cartier

    Un accès de moins au pont Jacques-Cartier

    Jeanne Corriveau
    Édition du vendredi 27 juin 2008

    Mots clés : Rue Ontario, accès, Jacques-Cartier, Pont, Transport, Montréal

    Rue Ontario, Benoit Labonté songe à interdire les virages à droite et à gauche sur Papineau

    Les résidants de la rue Ontario se plaignent depuis des années de la congestion chronique sur leur artère à l'heure de pointe.

    Les résidants et commerçants de la rue Ontario veulent moins de voitures sur leur artère, mais les banlieusards risquent d'en faire les frais. En réduisant l'accès au pont Jacques-Cartier jusqu'à la mi-octobre, le maire de l'arrondissement de Ville-Marie, Benoit Labonté, a trouvé un nouveau motif de conflit avec l'administration de Gérald Tremblay.

    Hier après-midi, rue Ontario à l'angle de la rue Papineau, un petit groupe de citoyens et de commerçants tentaient d'expliquer pourquoi ils tiennent tant à la nouvelle mesure mise récemment en avant par l'arrondissement de Ville-Marie. Dans le cadre d'un projet-pilote, l'équipe du maire Benoit Labonté a décidé d'interdire le virage à gauche à cette intersection pour les automobilistes roulant dans la rue Ontario, en provenance de l'est. La mesure est entrée en vigueur il y a une semaine, au moment même où la rue Sainte-Catherine devenait piétonne.

    Toutefois, le bruit de la circulation est tel dans ce secteur que leurs propos sont parfois enterrés. «La rue Ontario est étroite et on se retrouve à chaque heure de pointe, surtout vers 15h, avec une circulation extrêmement dense, pare-chocs à pare-chocs, quasiment à partir de la rue Saint-Hubert jusqu'à Papineau», explique Jean Filippi, propriétaire du restaurant Le Petit Extra. La qualité de vie des résidants et l'accès commercial du secteur en pâtissent. La congestion est telle que même les taxis ne veulent plus venir chercher des clients à son établissement pendant l'heure de pointe, dit-il.

    Le projet-pilote, entériné en mars dernier par l'arrondissement de Ville-Marie, vise à inciter les automobilistes à opter pour un autre trajet afin d'accéder au pont Jacques-Cartier lorsqu'ils viennent de l'Est. L'arrondissement a également évoqué l'idée d'interdire, dans un avenir plus lointain, le virage à droite dans la rue Papineau pour les automobilistes provenant du centre-ville, comme le révélait Le Journal de Montréal, plus tôt cette semaine. L'idée sourit aux résidants et commerçants du secteur.

    Benoit Labonté souligne que la congestion routière dans ce quartier résidentiel est problématique et que les citoyens s'en plaignent depuis des années. Au terme du projet-pilote, l'arrondissement mesurera les effets de cette mesure sur la circulation et évaluera la possibilité de la rendre permanente. Une interdiction dans l'autre sens pourrait être adoptée, a-t-il confirmé mercredi. «On n'est pas rendus là, mais ce qui va motiver toute décision à cet égard sera la qualité de vie des résidants du secteur. C'est ce qui prime», a-t-il dit.

    Quant au sort des banlieusards, M. Labonté estime que ceux-ci disposent de bien d'autres accès pour se rendre sur le pont Jacques-Cartier, qu'il s'agisse du boulevard René-Lévesque, de la rue Saint-Antoine ou de la rue Sherbrooke. «Ce n'est pas une question de "pas dans ma cour", c'est une question de respect à l'égard des citoyens du quartier», a-t-il lancé.

    Plus tôt cette semaine, Gérald Tremblay s'en est pris à l'attitude de Benoit Labonté à l'égard des banlieusards. «La Ville de Montréal ne ciblera jamais les banlieusards. Ils viennent à Montréal, y travaillent et y investissent. Il faut donc les respecter», a-t-il déclaré.

    Membre de son équipe et conseiller dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, Sammy Forcillo s'était opposé à la décision d'interdire le virage à gauche dans la rue Papineau et s'est plaint d'avoir été tenu dans l'ignorance au sujet de l'autre mesure envisagée par le maire Labonté et à laquelle il se dit également opposé. «On a un maire qui travaille tout seul à l'arrondissement, a-t-il commenté en accusant M. Labonté de vouloir se «faire un nom» en «fermant le Centre-Sud».

    Gérald Tremblay entend examiner le dossier de plus près, mais comme il s'agit d'une rue locale et que la circulation relève des compétences des arrondissements, il s'avérera fort difficile pour la ville centre d'intervenir. Benoit Labonté croit pour sa part que le maire Tremblay serait mal placé pour mettre des bâtons dans les roues de l'arrondissement et qu'il aurait avantage à écouter les résidants du secteur. «On ne peut pas tenir, d'un côté, un discours sur le plan de transport, le ralentissement de la circulation et l'amélioration de la qualité de l'air et, de l'autre, défaire des mesures qui vont en ce sens-là», a-t-il indiqué.

    À l'hôtel de ville de Longueuil, on demeure prudent. «Ça semble davantage au stade de discussions, mais c'est sûr que le maire de Longueuil ne sera pas content de voir la population pénalisée à son retour à la maison. On réagira en temps et lieu», a précisé Jean Rossignol, relationniste au cabinet du maire Claude Gladu.


    http://www.ledevoir.com/2008/06/27/195527.html (27/06/2008 7H02)

  2. #2
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    Grand Montréal
    Messages
    8 421
    Blog Entries
    8

    Par défaut

    Pour Gérald Tremblay, pas question de punir la banlieue
    Noée Murchison
    Le Journal de Montréal
    26/06/2008 09h03


    Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, a déclaré hier qu'il n'est pas question de s'en prendre aux résidants des banlieues en leur compliquant l'accès au pont Jacques-Cartier.


    M. Tremblay réagissait ainsi au projet du maire de l'arrondissement Ville-Marie, M. Benoit Labonté, d'interdire l'accès au pont Jacques-Cartier aux automobilistes qui roulent dans la rue Ontario.


    «La Ville de Montréal ne ciblera jamais les banlieusards qui viennent travailler et investir à Montréal», a lancé le maire Tremblay, hier, en promettant de se pencher sur le projet de l'arrondissement Ville-Marie.


    Par ailleurs, les autorités ont fait savoir qu'afin d'alléger la congestion pour les travailleurs de banlieue qui empruntent le pont Jacques-Cartier, une seconde voie permettant de tourner sur Papineau pourrait être ajoutée sous peu sur le boulevard René-Lévesque.


    Cette mesure est présentement à l'étude avec le Service de police de la Ville de Montréal, a indiqué hier le maire de l'arrondissement de Ville-Marie, Benoit Labonté.


    L'arrondissement envisage de rendre permanente l'interdiction de tourner à gauche rue Ontario sur Papineau, et songe à interdire le virage à droite en provenance du centre-ville, ce qui pourrait multiplier les bouchons à l'approche du pont.


    M. Labonté a précisé que les automobilistes se dirigeant vers la Rive-Sud pourraient être détournés vers René-Lévesque.


    «On n'écarte aucun scénario», a-t-il déclaré.

  3. #3
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    Grand Montréal
    Messages
    8 421
    Blog Entries
    8

    Par défaut

    C'est vraiment ridicule, les gens ne respectent pas la signalisation parcequ'elle ne fait aucun sens... comme pleins d'autres réglements de circulation à montréal.

  4. #4
    Date d'inscription
    mai 2007
    Localisation
    Montréal (Le Plateau)
    Messages
    1 799
    Blog Entries
    1

    Par défaut

    Tremblay et Labonté me font de plus en plus penser à Laurel et Hardy qui se tapent dessus à tour de rôle.

  5. #5
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    rive-sud
    Messages
    650

    Par défaut

    Quant au sort des banlieusards, M. Labonté estime que ceux-ci disposent de bien d'autres accès pour se rendre sur le pont Jacques-Cartier, qu'il s'agisse du boulevard René-Lévesque, de la rue Saint-Antoine ou de la rue Sherbrooke. «Ce n'est pas une question de "pas dans ma cour", c'est une question de respect à l'égard des citoyens du quartier», a-t-il lancé.

    Justement il n'y as pas tant d'accès que ça au pont Jacques-Cartier, et les résidents savaient qu'il y a du trafic à l'heure de pointe avant d'aménager là!
    Labonté va se faire des ennemis
    Dernière modification par marco ; 27/06/2008 à 23h09.

  6. #6
    Date d'inscription
    mai 2007
    Localisation
    Laval
    Messages
    2 429

    Par défaut

    Citation Envoyé par marco Voir le message
    Justement il n'y as pas tant d'accès que ça au pont Jacques-Cartier, et les résidents savaient qu'il y a du trafic à l'heure de pointe avant d'aménager là!
    Labonté va se faire des ennemis
    Il va se faire des ennemis en banlieue et il n'y a pas de vote pour lui en banlieue.

Discussions similaires

  1. Pont Jacques-cartier - Les cyclistes devront s'armer de patience
    Par Atze dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/07/2009, 22h02
  2. 22 avril - Montréal (Pont Jacques Cartier)
    Par patboy dans le forum Photographie urbaine - Urban photography
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/04/2008, 21h51
  3. Pont Jacques-Cartier
    Par Habsfan dans le forum Projets oubliés et/ou en suspens
    Réponses: 11
    Dernier message: 20/02/2008, 11h42
  4. Place Jacques Cartier en 1923
    Par loulou123 dans le forum Anciennes photos - Old pictures
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/02/2008, 17h28
  5. Ollie et kickflip sous le pont Jacques-Cartier
    Par loulou123 dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/05/2007, 08h45

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •