Page 1 sur 12 12311 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 111

Discussion: Art public

  1. #1
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 886

    Par défaut Art public

    Réinventer la ville - L'oeuvre absente
    Pourquoi Montréal n'a-t-elle pas plus d'oeuvres d'art public emblématiques?
    Stéphane Baillargeon 25 novembre 2010 Actualités culturelles

    Photo : Pedro Ruiz - Le Devoir
    Depuis L’Homme de Calder (1967), maintenant plantée dans le parc Jean-Drapeau, Montréal n’a pas ajouté une seule œuvre monumentale.

    Il faut plus que du béton et de l'asphalte pour développer une rue, un quartier, une ville à échelle humaine. Le Devoir poursuit sa série intermittente sur les exemples québécois à suivre et les erreurs à ne plus répéter.

    La place des Festivals aménagée l'an dernier comprend une immense fontaine, des lampadaires-grues, deux espèces de voitures-restaurants et, au milieu de tout ça, un cube disgracieux fait de tubes et de toiles. Selon les plans, une oeuvre d'art monumentale devrait remplacer cette structure temporaire pour compléter l'aménagement à quelques dizaines de millions de dollars. Le concours n'a toujours pas vu le jour.

    Le scénario se répète, en pire, de l'autre côté de la Place des Arts, à l'est de l'Adresse symphonique en construction. Le concours pancanadien, bel et bien lancé l'an dernier pour la conception d'un triptyque, a désigné quatre finalistes: Michel De Broin, Michel Goulet, Noel Harding et Hal Ingberg. Le jury n'a retenu aucun projet, selon les informations obtenues par Le Devoir. Rien n'assure un nouvel appel d'offres parce que le service responsable de la Ville reprend la réflexion à zéro en se demandant où installer quoi.

    La restauration et l'agrandissement de l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau n'ont pas plus accouché d'une oeuvre marquante. La direction a choisi de mettre l'accent sur les arts numériques, a acheté un écran géant et commandé des oeuvres éphémères. Depuis quelques mois, les photos placardées aux murs glissent allègrement vers l'art publicitaire.

    Finalement, il ne manque donc que de l'art public dans les lieux publics montréalais? Depuis L'Homme de Calder (1967), maintenant plantée dans le parc Jean-Drapeau, Montréal n'a pas ajouté une seule oeuvre monumentale, majeure ou iconique, comme on voudra. La Joute de la place Jean-Paul-Riopelle, entre le Palais des congrès et le QG de la Caisse de dépôt et placement, ne compte pas pour du neuf, la fontaine des années 1970 ayant été déplacée (spoliée selon certains) du parc Olympique.

    Des oeuvres à prévoir

    Reposons la question: l'art public est-il le négligé des grands chantiers en cours? «Il n'y a jamais eu autant d'intérêt à la Ville que maintenant pour les enjeux d'art public», répond Jean-Robert Choquet, directeur du Service culturel à la Ville de Montréal, qui ne parle évidemment que pour son secteur et pas pour l'aéroport. «L'enjeu, d'abord et avant tout, dans le Quartier des spectacles, en est un de réaménagement urbain et de mise en valeur des festivals, des événements et des salles de spectacles. Cela dit, en matière d'art public et d'art numérique, à la fin du processus, on souhaite se retrouver avec quelque chose d'assez vibrant, d'assez inspirant.»

    Il ajoute que les délais et les tergiversations permettent à la Ville de brasser les idées en ajoutant une nouvelle possibilité à l'intersection des rues Clark et Sainte-Catherine, «peut-être en favorisant les arts numériques». Pour la place des Festivals, les concepteurs souhaitaient la collaboration d'un mécène. Le partenariat aura peut-être plus de chance au parterre, près de la salle de l'OSM, orchestre réputé pour attirer les gros sous. «Nous n'avons pas encore tiré de conclusions, dit le directeur municipal. Personnellement, je ne me sens pas mal à l'aise de prendre plus de temps pour prendre la bonne décision. Il faut aussi laisser vivre les espaces aménagés pour mieux saisir le génie du lieu. On a encore deux ans pour livrer ce qu'on a à livrer.»

    Le budget de l'implantation oscille autour de 550 000 $, qui seront dépensés, promet le directeur. Cette somme respecte le programme dit du 1 %, modulable en fonction de l'enveloppe globale d'un projet architectural. Quoique, avec un budget de 140 millions et plus pour le Quartier des spectacles, Montréal aurait pu faire d'autres choix, comme Chicago et ses mécènes qui ont payé la magnifique Cloud Gate d'Anish Kapoor.

    «Mon ambition, c'est d'aller beaucoup plus loin que ça, dit encore M. Choquet en parlant de son budget. Il faudrait qu'on se rende à 2 millions en tout. Mais on a commencé le projet au moment où les Bourses s'effondraient. C'est pour ça qu'il y a du retard. Mais ce retard n'est pas un désaveu de l'art public, au contraire. Nous allons réaliser des intégrations exemplaires.»

    Patience donc. L'Adresse symphonique est aussi soumise au programme provincial d'intégration des arts à l'architecture. Des artistes pressentis pour le concours ont visité le chantier au début du mois. Les deux mégahôpitaux universitaires devront aussi faire une place à l'art, tout comme la nouvelle aile du Musée des beaux-arts et une trentaine d'autres projets, explique Annie LeGruiec, responsable des relations avec les médias au ministère de la Culture.

    Montréal n'a pas d'obligation semblable. À la suite de consultations sur l'art public tenues l'an dernier, la Commission du conseil municipal sur le développement culturel a tout de même recommandé «que la Ville évalue la possibilité de lancer, à intervalles réguliers, un concours international en art public». Le parc municipal compte environ 300 oeuvres, souvent mineures. Par contraste, la collection de Seattle, stimulée depuis 1973 par un programme municipal, compte 350 oeuvres permanentes et 2600 autres «portables».

    Des oeuvres à voir

    Par contraste, la Ville de Québec a récemment stimulé l'installation de sculptures en plein air à la faveur des fêtes du 400e. L'aéroport Lester B. Pearson a bénéficié des ajouts artistiques récents les plus intéressants de Toronto, dont une magnifique sculpture de l'Américain Richard Serra intitulée Tilted Speres.

    «Beaucoup d'aéroports ou d'édifices publics organisent un concours, se dotent d'une oeuvre et vivent avec», commente Christiane Beaulieu, vice-présidente responsable des affaires publiques des Aéroports de Montréal. «Toronto, avec son budget de 6 milliards, a dépensé plusieurs millions en oeuvres d'art. Nous avons pris un chemin différent. Le comité de direction a plutôt choisi d'utiliser un concept d'environnement numérique.»

    Montréal a dépensé 1,5 milliard pour rénover et agrandir l'ancien aéroport Dorval après l'échec lamentable de Mirabel. Les oeuvres de la collection permanente éclectique (Pellan, Molinari, etc.) héritée de Transport Canada ont été restaurées et repositionnées. Un nouveau programme dit d'«identité montréalaise» utilise la fibre optique, des écrans et des colonnes lumineuses pour diffuser des oeuvres numériques, des photos et des vidéos.

    On y a vu des vidéos de Sylvain Campeau et d'autres consacrées à la danse contemporaine. Des photos ont récemment rendu hommage aux chefs cuisiniers de la ville et au centenaire des Canadiens de Montréal, dans ce cas avec des reproductions de toiles du peintre Serge Lemoyne. Pas des originaux, des photos de toiles. Cet été, les murs célébraient le Cirque du Soleil, avec des photos de Caroline Bergeron. L'éclairagiste Axel Morgenthaler rajuste trimestriellement les «projections lumineuses» des couloirs d'arrivée.

    «La décision prise, c'est de ne pas acheter une grande oeuvre mais d'acheter des supports pour diffuser, chaque année ou tous les deux ans, quelque chose d'autre qui soit à l'image de la diversité culturelle qui existe à Montréal, poursuit Mme Beaulieu. Les autres dépensent une fois et c'est bon pour 40 millions d'années. Ils payent un million pour une sculpture et, si tu passes devant, tu es chanceux, sinon tant pis. Nous, on a un budget annuel pour renouveler les contenus. Nous diffusons des artistes différents un peu partout dans l'aérogare.»

    Le choix est fait et assumé. Adieu monument et bienvenue/welcome à Montréal...

    http://www.ledevoir.com/culture/actu...oeuvre-absente

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 886

    Par défaut L'art public à Montréal (portail de la Ville)

    Montréal possède une riche tradition d'art public. Inscrites de plain-pied dans le paysage urbain, les œuvres d'art public façonnent l'environnement de la métropole. Qu'elles soient intégrées aux parcs, aux places publiques, aux bibliothèques ou aux centres culturels, ces oeuvres font partie du décor quotidien des citoyens. Elles représentent, pour certains d'entre eux, un premier contact avec la création artistique — une création accessible et gratuite.

    Intégrant l'architecture, le design, les arts visuels ou les trois à la fois, l'art public ne cesse de rendre compte de la créativité des artistes et de la diversité des expressions artistiques. Il s'appuie également sur le travail de concepteurs et d'artisans de talent.

    Reflet de notre histoire, la collection d'art public de la Ville de Montréal est riche de près de 300 œuvres réparties sur toute l'île de Montréal, dont 225 sur des sites extérieurs et 75 œuvres intégrées à l'architecture. Elle comprend notamment des sculptures, des monuments, des bustes, des oeuvres d'art contemporain.

    Ce site vous convie à un parcours à travers la collection d'art public de Montréal dans toute sa diversité. Découvrez le génie des créateurs inscrit dans la matière, sur tout le territoire de la métropole![

    http://ville.montreal.qc.ca/portal/p..._schema=PORTAL
    Dernière modification par IluvMTL ; 26/11/2010 à 17h44.

  3. #3
    Date d'inscription
    septembre 2009
    Localisation
    Laval
    Messages
    4

    Par défaut

    Personnellement je trouve que Montréal ne manque pas d'art public. Par contre il n'est peut-être pas toujours bien placé (trop souvent dans les parcs, ou aux abords des bibliothèques). Et surtout il manque à mon avis cruellement de diversité, je pense que dans les villes on peut avoir autre chose que des sculptures comme art public.

    Il y a également l'art public, qu'on pourrait considéré comme temporaire (Roadsworth) et qui manque de valorisation à mon avis.

  4. #4
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 886

    Par défaut Vitrines évènement (Promenade des Artistes et le Parterre de la QDS)

    Les structures de béton au nord de la Place des Arts, c’est quoi?

    Publié le 26 novembre 2010 par Quartier des spectacles

    Ces structures installées il y a quelques semaines sur la promenade des Artistes, le long axe piétonnier au nord de la Place des Arts qui relie la place des Festivals au Parterre, se nomment les vitrines évènement. Les vitrines permettront des installations d’oeuvres d’art éphémère ou temporaire ainsi que des kiosques de service ou de vente durant les grands évènements.


    Crédit architectural | Daoust Lestage
    Un petit élément ludique a même été ajouté à ces structures : chacune des vitrines évènement est dotée d’un code artistique à déchiffrer. La vitrine 0 détient la clef qui permet de décoder le mot caché sur chacune de ses consoeurs.


    Crédit architectural | Daoust Lestage
    Petit conseil en passant : n’oubliez pas d’apporter votre appareil photo numérique pour vous aider à tout déchiffer. Vous pourrez photographier la clef et la conserver en tout temps avec vous par la suite. Vous éviterez ainsi de multiples aller-retour entre les vitrines

    http://quartierdesspectacles.com/201...rts-cest-quoi/

  5. #5
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 886

    Par défaut Consultation publique sur un nouveau cadre d’intervention en art public (2009)

    Suivez le lien en bas de la page pour accèder aux documents:


    Art public - Nouveau cadre d'intervention
    Commission sur le développement culturel et la qualité du milieu de vie

    Avis public
    Avis public (2009-04-29) [19,5 ko - 1 page]

    Invitation
    Invitation (2009-04-27)
    [25,3 ko - 2 pages]

    Communiqué
    Montréal, le 29 avril 2009 - Pour un nouveau cadre d’intervention en art public (2009-04-29)
    [32,8 ko - 2 pages]

    Documents de consultation
    Bilan de la Division des équipements culturels, de l'art public et du patrimoine artistique (2009-05-13)
    [165,9 ko - 24 pages]
    Liste des travaux de conservation (2009-05-13)
    [136,8 ko - 19 pages]
    Liste des concours d'art public (2009-05-13)
    [179,8 ko - 37 pages]
    Cadre d'intervention en art public (2009-04-27)
    [1,1 Mo - 40 pages]
    Plan d'action de 1989 (2009-04-27)
    [658 ko - 16 pages]

    Mémoires
    Le contenu des mémoires déposés relève de la responsabilité des auteurs.

    Conseil des arts de Montréal (2009-06-03)
    [256,7 ko - 5 pages]
    Culture Montréal (2009-06-03)
    [273,1 ko - 10 pages]
    Monsieur André Du Bois (2009-06-03)
    [27,3 ko - 3 pages]
    Mouvement art public (2009-06-03)
    [84,8 ko - 8 pages]
    MU (2009-06-03)
    [52,1 ko - 13 pages]
    Odace Événements (2009-06-03)
    [314,2 ko - 7 pages]
    RAAV (2009-06-03)
    [459,3 ko - 9 pages]
    Société du Havre de Montréal (2009-06-03)
    [167,6 ko - 3 pages]

    Procès-verbaux
    Procès-verbal de la séance publique du 3 septembre 2009 (2010-04-28)
    [23,5 ko - 4 pages]
    Procès-verbal de la séance publique du 3 juin 2009 (2009-09-03)
    [35,5 ko - 4 pages]
    Procès-verbal de la séance publique du 13 mai 2009 (2009-09-03)
    [34 ko - 4 pages]

    Rapports
    Rapport de consultation et recommandations (2009-09-21)
    [65,1 ko - 17 pages]
    Recommandations adoptées le 3 septembre 2009 (2009-09-03)
    [24,1 ko - 4 pages]

    http://ville.montreal.qc.ca/portal/p..._schema=PORTAL

  6. #6
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 886

    Par défaut Artistic, cultural and urban transit by stm

    ARTISTIC, CULTURAL AND
    URBAN TRANSIT
    BY STM

    INTRODUCTION

    The Montréal métro is truly an art gallery. Dozens of murals, stained glass panels and sculptures of all shapes and colours were installed in most of the network’s 68 stations, for the enjoyment and benefit of all metro riders. Société de transport de Montréal (STM) is responsible for showcasing and caring for the works of art, a collection envied by several metro networks around the world. It is a source of pride for STM, as well as for most of its clients. In addition to owning a vast underground art gallery, STM is a frequent partner to a number of events happening in Montréal to promote culture and thus provide an unusual experience for its clients.

    TABLE OF CONTENTS

    2 Introduction
    3 Brief history of STM artwork collection
    4 Recent restorations
    5 Future restorations
    6 Altered works of art
    6 Committee for the arts in STM installations
    7 STM, proud cultural partner

    http://www.stm.info/english/en-bref/...culturelle.pdf

  7. #7
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 886

    Par défaut Jardin de sculptures à ciel ouvert en 2017?

    Alain Simard rêve au 50e anniversaire d'Expo 67

    Alain Simard souhaite qu'on invite chacun des 62 pays ayant bâti un pavillon sur la Terre des Hommes à ériger une sculpture conçue par ses meilleurs artistes.

    Photo: Robert Mailloux, Archives La Presse
    Gabriel Béland
    La Presse


    Alain Simard voit grand pour le 50e anniversaire d'Expo 67. Le fondateur du Festival de jazz rêve de faire du parc Jean-Drapeau «un grand jardin de sculptures à ciel ouvert», avec la collaboration des plus grands artistes du monde.

    Son projet se veut un clin d'oeil au passé: il souhaite qu'on invite chacun des 62 pays ayant bâti un pavillon sur la Terre des Hommes à ériger une sculpture conçue par ses meilleurs artistes.

    Le promoteur détaille ce projet dans une lettre qu'il a envoyée à la Ville de Montréal, au nouveau président du conseil d'administration de la Société du parc Jean-Drapeau, Normand Legault, ainsi qu'à «quelques décideurs».

    «Ce parc insulaire deviendrait unique au monde, attirerait des visiteurs de partout et consoliderait notre réputation de métropole culturelle, écrit-il dans la lettre que La Presse a obtenue. D'autant plus que Montréal est plutôt pauvre en matière d'art public.»


    L'homme d'affaires, qui est aussi derrière les Francofolies et le festival Montréal en lumière, estime qu'il s'agit d'une occasion pour revitaliser les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame.

    «L'esprit original d'ouverture culturelle internationale qui a marqué Terre des Hommes serait ainsi préservé avec une toute nouvelle vocation qui rendrait le lieu encore plus attirant, tout en gardant sa beauté naturelle», peut-on lire dans sa lettre.

    «Le prestige d'un tel événement international ferait parler du 50e anniversaire de Terre des Hommes partout à travers la planète, particulièrement dans les médias des pays participants.»

    Le gouvernement fédéral, qui fêtera le 150e anniversaire de la Confédération en 2017, serait invité à donner des bourses à chacun des pays pour couvrir ses frais.

    Alain Simard assure qu'il ne fera pas de ce projet - qu'il a baptisé Symposium international de sculptures monumentales ou architecturales - un cheval de bataille. Son intervention est davantage une piste de réflexion. Il conclut sa lettre en disant: «Voilà, la lettre est lancée à la mer.» Dans un courriel envoyé à La Presse, il souligne qu'il ne «cherche pas à organiser (le projet) ou à en tirer une publicité personnelle». Il a d'ailleurs refusé d'accorder une entrevue à ce sujet.

    On ne peut toutefois qu'apprécier l'à-propos de sa missive. Il y a deux semaines, l'administration du maire Gérald Tremblay a annoncé la nomination du promoteur Normand Legault à la tête de la Société du parc Jean-Drapeau. Son mandat sera d'organiser les festivités de 2017, alors qu'on soulignera le 50e anniversaire de l'Exposition universelle de 1967.

    http://www.cyberpresse.ca/actualites...e-dexpo-67.php

  8. #8
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 886

    Par défaut La collection de l'université Concordia

    Public Art at Concordia

    About the Collection
    List of Artworks
    Take a Tour
    From the Press

    As you walk across the campuses and within the buildings take a closer look at the public art around you. Concordia boasts one of the most diverse collections of public art of any university in Canada.


    Leap by Adad Hannah
    unveiled at Concordia University

    See the press release on Concordia Media Relations
    Public Art Collection
    EDUARDO AQUINO, JOHANNE SLOAN, KATHRYN WALTER

    Untitled
    PIERRE BLANCHETTE

    Nacelle
    NICOLAS BAIER WITH CABINET BRAUN-BRAËN

    Untitled
    GENEVIÈVE CADIEUX

    Lierre sur Pierre
    YEHOUDA CHAKI

    The Four Seasons
    MARCELLE FERRON

    Permanent Memorial for the Six Million Jewish Martyrs of the Nazi Holocaust
    WALTER FÜHRER

    Transcendence
    ROSE-MARIE GOULET with EFFETS PUBLIC

    Various titles
    KENNETH HENSLEY HOLMDEN

    3 Scenes of Nymphs in Canadian Landscapes
    FRANÇOIS HOUDE

    Four Horsemen
    HOLLY KING

    Seascape and the Sublime
    RICHARD MACDONALD

    Cinema Architectonica, Edition 4/9
    JEAN McEWEN

    Untitled
    DAVE McGARY

    The Emergence of the Chief
    GERALDO PACE

    Heads of Engineering
    WALTER REDINGER

    Totems
    CLAUDE THÉBERGE

    Untitled
    YVES TRUDEAU

    Trans-Earth
    JESÚS CARLES de VILALLONGA

    Imaginary Portrait of 24 Universal Geniuses of Today
    ERIC WESSELOW

    Untitled
    ORSON WHEELER

    Selection of Bronze Busts
    UNKNOWN ARTIST

    3 York Theatre medallions and chevron panels
    UNKNOWN ARTISTS

    First Peoples Art located in the Science Complex
    UNKNOWN ARTIST

    Lintels from the Thomas D'Arcy McGee house
    UNKNOWN ARTIST

    Stained Glass Windows for Jesuits

    PUBLIC ART AT CONCORDIA
    1550 de Maisonneuve West, GM 804, Montreal, Quebec H3G 1M8
    Telephone: +1.514.848.2424 ext. 4867 | Email: s.margolian@concordia.ca
    University Mailing Address | Feedback
    Copyright © 2010 Concordia University | Legal Notice

    Page URL:http://web2.concordia.ca/publicart/index.php ...index.php
    Date Printed: Fri November 26, 2010

    http://web2.concordia.ca/publicart/

  9. #9
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 886

    Par défaut Finalistes du premier concours d’art public pancanadien pour le QDS

    Montréal dévoile les finalistes du premier concours d’art public pancanadien pour le Quartier des spectacles

    Deux jours après l’inauguration officielle de la place des Festivals, la responsable de la culture au comité exécutif de la Ville de Montréal, Mme Catherine Sévigny, est fière d’annoncer l’identité des quatre finalistes retenus par jury dans le cadre du concours d’art public pancanadien visant à doter la partie ouest du Parterre du Quartier des spectacles d’une importante œuvre d’art public. Il s’agit de messieurs Michel de Broin, Michel Goulet, Noel Harding et Hal Ingberg. La proposition gagnante sera connue en novembre prochain.

    « Le Quartier des spectacles se veut le lieu par excellence à Montréal où se donneront rendez-vous les créateurs et les amateurs de culture d’ici et d’ailleurs. L’installation d’une œuvre d’art public sur Le Parterre, soit en face de la future Adresse symphonique, viendra renforcer l’identité culturelle et la vocation touristique du Quartier des spectacles en présentant le fruit de la créativité de nos artistes émérites à l’échelle pancanadienne », d’affirmer Mme Catherine Sévigny.

    Les artistes canadiens répondent à l’invitation de la métropole

    Au total, 28 candidatures provenant de partout au Canada ont été soumises. Les finalistes ont été choisis en fonction de divers critères de sélection dont l’excellence et la qualité des projets réalisés, l’intérêt de la démarche artistique et l’expérience dans la réalisation de projets comparables.

    Michel de Broin est l’artiste à l’origine de Airline localisée à l’aéroport de Pearson à Toronto, ainsi que L’Arc, une œuvre réalisée en hommage à l’homme politique Salvador Allende qui sera inaugurée par la Ville au parc Jean-Drapeau le 11 septembre prochain. Le sculpteur Michel Goulet, qui a notamment réalisé Rêver le Nouveau Monde le cadeau de la Ville de Montréal à la Ville de Québec à l’occasion de son 400e anniversaire, s’est également démarqué hors Québec avec des œuvres installées en Europe et Fair Grounds, l’une de ses plus importantes réalisations, installée à Toronto. Quant à Noel Harding, l’oeuvre Green Corridor peut être admirée dans le corridor qui relie le Canada et les États-Unis, à Windsor, en Ontario, et Elevated Wetlands, en bordure de Don Valley Parkway, à Toronto. De son côté, Hal Ingberg a récemment livrée Papa, une commande de la Commission de la capitale nationale pour l’entrée du parc de la Gatineau, à Gatineau, ainsi que Katsu au Théâtre Quat’sous, à Montréal.

    « Je tiens à remercier tous les artistes qui ont répondu à notre invitation en soumettant leur candidature à ce premier concours pancanadien d’art public pour notre métropole culturelle, ainsi que les membres du jury qui n’ont pas eu la tâche facile de sélectionner les finalistes. Aux quatre artistes finalistes, je souhaite que le Quartier des spectacles vous inspire l’une de vos plus belles réalisations! », d’ajouter Mme Sévigny.

    Un premier concours pancanadien pour Montréal

    Ce concours pancanadien fut le premier lancé par la Ville de Montréal depuis l’adoption de son Plan d’action en art public en 1989. Soulignons que cette initiative coïncide avec le 20e anniversaire de fondation du Bureau d’art public que célèbre la Ville cette année. Le budget de réalisation du concours et de l'oeuvre est de 626 000 $. Le jury de sélection des finalistes et de la proposition gagnante est composé des personnes suivantes :

    Mme Renée Daoust, architecte de l’agence Daoust & Lestage;
    M. Pierre Fortin, directeur général du partenariat qu Quartier des spectacles;
    M. Clément Demers, directeur général du Quartier International de Montréal;
    Mme Francyne Lord, commissaire à l’art public, Ville de Montréal;
    Mme Paulette Gagnon, directrice du Musée d’art contemporain de Montréal;
    M. David Liss, directeur général du Museum of Canadian Contemporary Art (MOCCA) de Toronto;
    Mme Ruth Beer, directrice du département des arts visuels du Emily Carr University of Art and Design, de Vancouver.
    À propos du Parterre

    La reconfiguration du boulevard de Maisonneuve permet le remembrement de deux espaces verts triangulaires (places Fred-Barry et Albert-Duquesne), actuellement séparés par le boulevard. C’est sur cet espace public remembré que sera aménagé Le Parterre, avec surface minérale à l’ouest, verte à l’est. L’œuvre choisie viendra mettre la touche finale aux aménagements du Parterre. Ce secteur redeviendra accessible aux festivaliers l’été prochain. L’installation de l’œuvre se fera également en 2010.

    http://ville.montreal.qc.ca/portal/p..._schema=PORTAL

  10. #10
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 886

    Par défaut Parc Jean Drapeau - Emplacements Art public

    Circuit culturel
    (Île Sainte-Hélène et Notre-Dame)

    Le parc Jean-Drapeau fait office de véritable galerie d'art à ciel ouvert. Redécouvrez les magnifiques œuvres d'art public qui ornent le parc, dont la plupart ont été créées à l'occasion de l'Expo 67


    http://www.parcjeandrapeau.com/evene...lacementCat_10

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •