Page 2 sur 51 PremièrePremière 123412 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 508

Discussion: Bixi

  1. #1
    Mtlurb Godfather Avatar de loulou123
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    montreal
    Messages
    1 024

    Par défaut Bixi

    21/03/2007 Les Montréalais auront-ils bientôt accès à des vélos gratuits pour se déplacer dans la métropole? C’est un des rêves du Conseil jeunesse de Montréal qui recommande à la Ville de créer un parc de vélos en libre service.
    «Les jeunes sont les plus grands utilisateurs du transport collectif et actif», dit Marilou Filiatreault, présidente du CjM, qui a déposé lundi son avis «Mobile sur l’île, rapide en ville, les transports viables sur l’île de Montréal».

    «Il est donc essentiel que leurs préoccupations soient considérées par l’administration et que nos recommandations influencent le plan de transport que la ville s’apprête à déposer», ajoute-t-elle.

    Initiatives d’ici et d’ailleurs

    Pour construire leur avis, les membres du CjM ont mené de nombreuses consultations auprès de jeunes âgés de 12 à 30 ans et d’experts.

    On y retrouve plusieurs initiatives canadiennes et étrangères pouvant être applicables à la métropole.

    «Par exemple, plusieurs villes européennes ont un réseau d’autobus nocturnes pour les jeunes. Le circuit passe aux places qu’ils fréquentent», illustre Mme Filiatreault.

    «Pourquoi ne pas implanter un parc de vélos libre service? Empruntez gratuitement une bicyclette, faites votre bout de chemin et laissez-la à une borne de service», ajoute-t-elle.

    Cages à vélos sécuritaires pour contrer le vol et le vandalisme et soutien aux clubs d’auto-partage par des commodités de stationnement font aussi partie des recommandations faites aux élus.

    La ville à l’écoute

    La Ville de Montréal assure qu’elle tiendra compte des recommandations du CjM.

    «Le timing est excellent, le plan de transport de la ville est en préparation», dit Patricia Bittar, conseillère municipale associée au dossier jeunesse qui a reçu, hier, l’avis du CjM au nom de la ville. «De façon générale, les recommandations sont bonnes. On ne peut pas promettre de tout appliquer, mais on apprécie beaucoup le travail du CjM, c’est sérieux et très bien documenté», ajoute-t-elle.
    ''Les problèmes du monde ne sont pas susceptibles d'être résolus par les sceptiques ou les cyniques dont les horizons sont limités par les réalités évidentes. Nous avons besoin d'hommes qui peuvent rêver de choses qui n'ont jamais existées.'' "Rien ne peut empêcher une rivière d'avancer vers la mer. Rien ne peut empêcher une bonne idée de se réaliser le moment venu".

  2. #11
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Barcelona
    Messages
    49

    Par défaut

    In Barcelona we have a very simmilar program. It's called BICING. Our bike sharing program was created before the Paris one.

    As WestAust said:
    1) everybody wants a bike to commute to work in the morning, so in the office district, the "parking" gets full quite rapidly with no more spaces available, which create a shortage in some areas during the day, and an overflow in others.

    2) lots of vandalism to the bikes, graffitis, people leaving the bikes in the middle of nowhere and the police have to take them off the street and bring them back to a bike parking.

    In our case the second point is not true. To take a bike you have to insert your personal "bicing" card, if not you can't take a bike, so it's impossible to take a bike without the card.

    The screen:


    The card:



    The cart cost 24 euros for one year. You can take a bike for half an hour, and if you spend mor time you'll pay 30 cnts. for each 30 minutes. (After 2 hours you will pay 50 euros...)

    The Bicing service is open from 5 am to 2 pm, and Friday and Saturdays all day.
    As you can see in the map there are a lot of different stops around the city, all of them perfectly combined with the metro stations:




    Its a very good idea.
    Because changes happenZ

  3. #12
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montréal
    Messages
    4 286
    Blog Entries
    1

    Par défaut

    thank you for the infos

  4. #13
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    mile end
    Messages
    136

    Par défaut

    Citation Envoyé par malek
    je pense pas man, mon chum était à Paris il y a une couple de semaine et il m'as parlé de ce service... pas de permis rien, juste tu prends le bike et tu le ramène à un autre point. C'est tout... facile de faire des abus.
    un peu plus d'information sur le service parisien:

    http://spacingmontreal.ca/?p=144

    un dépôt de 150 euros est chargé sur ta carte de crédit chaque fois que tu empruntes un vélo. autant que je sache il n'y a eu aucun problème avec des abus. en fait, le service est tellement populaire qu'ils vont doubler le montant de vélos, de 10 000 à 20 000.

  5. #14
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montréal
    Messages
    4 286
    Blog Entries
    1

    Par défaut

    J'avais lu ton article, j'aurais du me corriger ici. Mon ami était dans le champs

  6. #15
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    montreal
    Messages
    1 024

    Par défaut Montréal à la recherche du vélo idéal

    vendredi 09 novembre 2007 Un beau vélo, unique à Montréal, qui soit à l'épreuve du vol et qui puisse résister aux chocs, aux écarts de température et aux... nids-de-poule: le vélo idéal, quoi! C'est l'appel que vient de lancer Stationnement de Montréal (SdM) à l'ensemble de la communauté des designers dans l'espoir de mettre sur les routes dès l'automne prochain un vélo en libre service proprement montréalais.À l'instar de Paris ou de Barcelone, Montréal aura bientôt son propre réseau de vélo en libre service. Ainsi en a décidé la Ville dans son plan de transport dévoilé en octobre dernier. Mais pour passer du rêve à la bécane, elle a confié à Stationnement de Montréal la prise en charge logistique de ce réseau roulant. Avant-hier, SdM a lancé l'appel d'offres destiné à recueillir des propositions pour la conception et la fabrication d'un prototype de vélo et de sa station (support), qu'on veut d'abord multiplier à 40 exemplaires dans le cadre d'un projet-pilote.

    Un appel a ainsi été lancé à l'Association des designers industriels du Québec afin que le plus grand nombre d'entre eux participent à ce projet novateur que SdM espère hautement créatif. «On veut que les designers conçoivent un système propre à Montréal. Malgré un cahier de charges précis, on a voulu laisser le plus de liberté possible aux designers pour qu'il y ait place à la créativité», a insisté hier Michel Phillibert, directeur des communications et du marketing à SdM.

    Montréal a d'emblée refusé d'adopter un modèle de vélo développé ailleurs, notamment le Vélib' parisien, pour des raisons climatiques et surtout de gestion. Bien qu'il ait remporté de grands prix de design, le système de vélo parisien a été développé par J. C. Decault, une compagnie d'affichage, qui détient tous les contrats d'affichage public de la ville de Paris (bornes, bancs, poubelles, etc.). Or il était hors de question pour la Ville de Montréal d'assujettir son réseau de vélos en libre service au sort de contrats d'affichage urbain, a indiqué M. Phillibert hier.

    Le vélo montréalais sera donc entièrement inédit. Non seulement on s'attend à ce que cette super-bécane ait un style unique, les propositions des designers devront aussi respecter plusieurs critères techniques précis. Destiné à un usage «industriel», ce super-vélo devra en effet résister aux chocs, au vandalisme, au climat québécois et aux routes défoncées tout en étant à l'épreuve du vol.

    «Les composantes du vélo devront être non transférables aux vélos traditionnels pour éviter que les pièces soient volées pour être revendues», a indiqué le porte-parole de SdM hier.

    Bref, un joyeux casse-tête en vue pour créer cette bicyclette céleste. Tout ça à un prix qu'on ignore encore puisque le cahier des charges ne fait état d'aucun cadre budgétaire pour développer ce fameux prototype à roues. Les réponses aux appels d'offres doivent être déposées d'ici le 23 novembre prochain et le meilleur soumissionnaire sera choisi avant Noël.

    «Les propositions seront d'abord retenues en fonction de leur qualité», plaide M. Phillibert, qui affirme que le critère du plus bas soumissionnaire ne guidera pas SdM dans ce dossier.

    Créer sans réinventer la roue

    Interrogé au sujet de la faisabilité d'un tel projet, le célèbre designer Michel Dallaire, créateur du flambeau olympique de 1976 et du mobilier urbain du Quartier international, a indiqué hier que malgré ces «délais très serrés», la proposition lui semble réalisable.

    «Il ne s'agit pas de réinventer la roue. La corrosion pose à mon avis un défi encore plus grand que la création de composantes uniques puisque, avec la numérisation, tout est possible aujourd'hui. Je souhaite qu'on n'examine pas seulement le prix du prototype mais aussi sa valeur, sa durabilité et la qualité de sa réalisation», a commenté cet expert, qui s'est grandement intéressé au projet parisien Vélib'.

    À son avis, le vélo choisi devra d'abord insuffler aux usagers une perception «sécuritaire de l'objet». D'après M. Dallaire, la plupart des designers industriels québécois seront intéressés à soumettre une proposition pour ce projet emballant.

    Le projet Vélib', qui connaît depuis l'été un succès fou dans la Ville lumière -- 4,5 millions d'utilisateurs depuis le 15 juillet à Paris et à Lyon --, prévoit différentes formes d'accès au vélo. Les usagers peuvent louer le vélo à la demi-heure (la première gratuitement, un euro pour la suivante) ou le louer à la semaine, au mois, voire à l'année.

    Paris compte 1450 stations (20 000 vélos), distantes d'environ 300 mètres chacune. À chaque station sont ancrés environ 40 postes d'attache auxquels sont verrouillés autant de vélos grâce à un système d'attaches électromagnétiques.

    Sur l'attache, des voyants lumineux indiquent si le vélo est disponible ou non. Les usagers ponctuels peuvent payer leur location à une borne au moyen d'une carte bancaire alors que les titulaires d'un abonnement n'ont qu'à passer leur carte Vélib' devant un lecteur optique installé sur le point d'attache du vélo. L'abonnement évite de faire le pied de grue devant la borne, ce qui est arrivé fréquemment à Paris depuis l'été, compte tenu de la popularité de ce nouveau mode de transport collectif.

    Les stations Vélib' sont accessibles 24 heures sur 24, sept jours sur sept, et les vélos, tous équipés de feux qui s'allument dès le premier coup de pédale, sont munis d'un panier à l'avant et de freins arrière et avant intégrés aux moyeux des roues.

    À Montréal, on ignore combien il en coûtera pour s'atteler au guidon d'un vélo communautaire. «Il est impossible de déterminer encore quel sera le coût de la location», a assuré M. Phillibert. «Chose certaine, le prix favorisera les déplacements courts et rapides et augmentera en fonction du temps d'emprunt. Le but est d'intéresser les gens à prendre un vélo pour se rendre à un lunch ou à une réunion», dit-il.

    Si tout va comme prévu, SdM espère pouvoir offrir aux vélomanes ses 40 premiers prototypes de bicyclette communautaire dès l'automne 2008.
    ''Les problèmes du monde ne sont pas susceptibles d'être résolus par les sceptiques ou les cyniques dont les horizons sont limités par les réalités évidentes. Nous avons besoin d'hommes qui peuvent rêver de choses qui n'ont jamais existées.'' "Rien ne peut empêcher une rivière d'avancer vers la mer. Rien ne peut empêcher une bonne idée de se réaliser le moment venu".

  7. #16
    Date d'inscription
    mars 2007
    Localisation
    Oostende
    Messages
    224

    Par défaut

    Dernière modification par Grumpy ; 09/11/2007 à 16h48.
    Montréal , I wish I was there

  8. #17
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Localisation
    Montreal
    Messages
    356

    Par défaut

    What size are the bikes in Paris and Barcelona? What size would Montreal's bikes be?

    Montreal is the kind of city where there are a lot of short people for various reasons (immigrants, Quebecers tend to be smaller than western Canadians, etc.) so the bikes would have to be convenient for them and for people like me (I'm almost 2 metres tall, 6'5").

  9. #18
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    montreal
    Messages
    1 024

    Par défaut Montréal roulera sur des Devinci

    le mercredi 12 décembre 2007 La Ville de Montréal choisit le consortium formé de l'entreprise régionale Cycles Devinci et Michel Dallaire design industriel pour l'achat de bicyclettes pour son système de libre-service. Une douzaine d'entreprises ont participé à l'appel d'offres lancé par la Ville de Montréal.

    Selon Michel Dallaire, l'entreprise Devinci a été choisie parce qu'elle fabrique ses vélos au Québec, mais surtout à cause de sa réputation d'excellence. « Ils ont toutes les ressources humaines, les ingénieurs, les techniciens spécialisés et les ressources informatiques », fait-il valoir.

    Devinci devra fabriquer une première série de prototypes et si l'expérience est concluante, la Ville de Montéral prévoit commander entre 2000 et 3000 de ces vélos qui devront résister aux chocs, au climat québécois, tout en étant à l'épreuve du vol.

    L'expérience de vélo communautaire sera amorcée en septembre 2008. Michel Dallaire est convaincu que ce premier projet sera un succès qui engendrera d'autres commandes partout en Amérique du Nord.

    Le système de bicyclettes en libre-service est déjà à l'usage dans plusieurs villes européennes. Ce système permet de louer un vélo avec une carte bancaire. Les vélos sont verrouillés à des bornes installées partout dans la ville.
    HYPERLIENS http://www.devinci.com/
    ''Les problèmes du monde ne sont pas susceptibles d'être résolus par les sceptiques ou les cyniques dont les horizons sont limités par les réalités évidentes. Nous avons besoin d'hommes qui peuvent rêver de choses qui n'ont jamais existées.'' "Rien ne peut empêcher une rivière d'avancer vers la mer. Rien ne peut empêcher une bonne idée de se réaliser le moment venu".

  10. #19
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    H2H
    Messages
    965

    Par défaut

    Les noms finalistes ont été choisi:

    BIXI
    BYCIK
    MONTVÉLO
    Vélo2
    Villavélo

    Laid, laid, laid, laid et laid. On dirait des noms trouvés par des enfants quelque peu retardés stagnant en maternelle.

    On va savoir le grand gagnant le 22 Septembre.

    Dernière modification par Philippe ; 19/08/2008 à 11h14.

  11. #20
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Mile End
    Messages
    944

    Par défaut

    Beurk...
    Aucun des noms ne me semble intéressant. Aucun ne transpire le dynamisme, la rapidité, la légèreté et le design. Tous (sauf bixi? quessé ça?) ne sonnent qu'en français du Québec, rien qui n'a la moindre signification dans une autre autre langue et ne reflète la diversité montréalaise.
    Sérieusement, sérieusement, je suis en colère.

Discussions similaires

  1. Recherche: 50 Agents au service à la clientèle, 50 Customer Service Agents needed
    Par Malek dans le forum Discussions générales - General discussions
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/08/2008, 14h02
  2. Les 20 ans du libre-échange
    Par mtlurb dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/10/2007, 22h51

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •