View RSS Feed

acpnc

Quadrilatère St-Laurent ~ 5 étages

Rate this Entry
Citation Envoyé par acpnc Voir le message
Malheureusement il n'y a pas vraiment de règlement à appliquer directement dans ce genre de situation, si les règles d'affichage sont respectées, parce que normalement les immeubles placardés attendant un redéveloppement, le sont de manière temporaire. Bien sûr on connait plein d'endroits qui sont ainsi placardés depuis des années mais encore là ce ne sont pas des situations normales et volontaires. Chaque endroit ayant ses contraintes propres, les raisons diffèrent donc d'un site à l'autre.

Dommage en effet qu'on ait fait disparaitre ces très beaux graffitis qui mettaient un peu de couleur dans la grisaille de cette portion de rue nettement déprimante. Difficile aussi de comprendre les raisons qui motivent quelqu'un (le promoteur?) d'agir ainsi. Décidément ce quadrilatère est d'une tristesse à mourir et un des pires exemples à ne pas suivre dans la gestion d'un projet.

Ceci m'amène cependant à prendre conscience du haut degré artistique de certaines oeuvres, qui devraient être davantage exploitées par une sorte de concours dans le cadre d'une présentation qui pourrait s'appeler "les cents jours d'art graffitique de Montréal", en m'inspirant du défunt "cent jours d'art contemporain de Montréal" des années 80. Cet événement pourrait avoir lieu dans un hangar du Vieux Port et pourquoi pas même dans le Silo no5 éventuellement?

Ce serait une façon extraordinaire de récupérer la grande vitalité créatrice des graffiteurs, en leur ouvrant la porte de l'art contemporain et qui sait lancer des carrières artistiques de manière moins conventionnelle? Un peu comme on découvre les talents de danseurs et chanteurs dans les populaires concours télévisés. Une bonne façon qui pourrait aider à canaliser les actes délinquants vers une plus valu sociale?

L'autre réflexion sur la stagnation et le pourrissement de ce projet, m'invite à penser que comme nous vivons un certain boum au niveau du développement de condos un peu partout en ville, pourquoi ne pas ajouter un volet résidentiel à ce quadrilatère? En effet rien n'empêche de réserver un espace pour une ou plusieurs tours d'habitation, un peu comme au Séville, qui aurait l'avantage d'occuper une partie des lieux et qui sait favoriser le déblocage du projet?

On sait que les projets mixtes sont actuellement mieux adaptés à l'économie de la ville qui vit une certaine stagnation au niveau des bureaux. Donc bureaux, si besoin est, mais de manière réduite, habitations, commerces, hôtel et même condos-ateliers d'artistes? De toute façon SDA a une bonne expérience dans le logement et semble totalement dépassée par le développement commercial. Alors rien n'oblige à construire à tout prix des bureaux dans ce quadrilatère surtout que l'on cherche avec raison à densifier la population résidente du centre-ville.

Je lance l'idée au cas où quelqu'un d'influent n'y aurait pas pensé tout en continuant à rêver à des jours meilleurs de ce coin mal aimé du quartier des spectacles.

En terminant, face au supposé blocage du propriétaire du Cléopâtre, la ville a un pouvoir d'exproprier pour un promoteur quant toutes les autres avenues ne fonctionnent pas et qu'il nuit au développement ou aux revenus et à la bonne gestion du territoire foncier de la ville.
Catégories
Uncategorized

Comments