Page 90 sur 104 PremièrePremière ... 40808889909192100 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 891 à 900 sur 1031

Discussion: L'Économie du Québec

  1. #891

    User Info Menu

    Par défaut

    [url]http://affaires.lapresse.ca/economie/quebec/201607/06/01-4998330-le-fonds-ftq-veut-construire-des-ecoles-primaires.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_la-presse-affaires_1243376_section_POS1[/url]

    Publié le 06 juillet 2016 à 07h22 | Mis à jour à 07h22

    Le Fonds FTQ veut construire des écoles primaires


    Le Fonds FTQ a annoncé au printemps sa volonté de consacrer 400 millions d'ici 2020 à la construction d'infrastructures immobilières à vocation socioéconomique comme des écoles, des arénas et des bibliothèques.
    André Dubuc
    La Presse

    Endetté, l'État québécois est incapable de moderniser seul les infrastructures publiques. Après la Caisse de dépôt qui se propose de bonifier le réseau de transports collectifs de Montréal avec un train électrique, le Fonds FTQ propose maintenant d'avancer les capitaux nécessaires à la construction d'écoles publiques à la place du gouvernement.

    Le Fonds a dévoilé ses résultats annuels hier. Le rendement annuel atteint 4,4 % pour l'exercice clos le 31 mai, légèrement plus que le rendement annuel historique du Fonds de 4 %. À 34,73 $, l'action gagne 1,14 $ par rapport à sa valeur en vigueur depuis janvier.

    Le rendement est venu du côté des investissements dans les PME québécoises. Les placements privés ont donné 8,2 %, avant les frais et les sociétés québécoises cotées à la Bourse, 11,9 %. Les 12 derniers mois ont été favorables aux titres québécois de petites capitalisations, comme en fait foi le rendement de l'indice BMO sur le sujet qui a fait 11,8 %, d'après le fonds de travailleurs.

    Le Fonds a investi 686 millions durant la période dans les PME comme Serres Lefort, Canam, Pelican et Orckestra.

    DIVERSIFIER SES PLACEMENTS

    Le dévoilement des résultats annuels a été l'occasion de discuter avec le président et chef de la direction du Fonds de solidarité FTQ, Gaétan Morin, de ce volet étonnant de sa nouvelle stratégie d'investissement dévoilée le printemps passé.

    « Cette initiative est très bien reçue parce que les besoins sont criants, dit-il. [C'est ce qui ressort des] rencontres qu'on a eues jusqu'à maintenant avec les organismes gouvernementaux et quelques commissions scolaires. »

    « Il y a des projets qui se discutent actuellement dans le secteur scolaire et dans le secteur municipal. On est heureux de voir l'intérêt autour de cette initiative. » - Gaétan Morin, président et chef de la direction du Fonds de solidarité FTQ

    Le Fonds FTQ a annoncé au printemps sa volonté de consacrer 400 millions d'ici 2020 à la construction d'infrastructures immobilières à vocation socioéconomique comme des écoles, des arénas et des bibliothèques. Les investissements seront l'oeuvre du fonds immobilier FTQ et d'un promoteur privé. La commission scolaire serait locataire de l'édifice pendant 30 à 35 ans. À l'échéance du bail, le Fonds et ses partenaires privés resteraient propriétaires du bien et veilleraient à en recycler l'usage.

    Une école primaire de 21 classes en banlieue coûte grosso modo 12 millions.

    Mais est-ce que le Fonds FTQ a été créé pour construire des écoles primaires à la place de l'Éducation ? a-t-on demandé à M. Morin.

    « La création du Fonds FTQ, c'était pour créer de l'emploi et stimuler le développement économique du Québec. La construction de ces infrastructures à vocation socioéconomique va créer des emplois tout en comblant [...] un besoin criant d'infrastructures au Québec. » - Gaétan Morin, président et chef de la direction du Fonds de solidarité FTQ

    « Avec un actif de près de 11,7 milliards, poursuit-il, les Québécois se sont donné un outil de développement économique incroyable. Tout le monde en sort gagnant. Nos actionnaires vont sortir gagnants, car ces investissements contribueront à la diversification des éléments d'actif du Fonds. »

    À l'instar des autres investisseurs institutionnels, le Fonds FTQ fait face à la faiblesse des rendements obligataires pour des années à venir. D'ailleurs, il estime entre 2,5 et 3 % son rendement annuel moyen pour les années à venir. À un taux de 2,5 %, l'avoir de l'actionnaire double tous les 29 ans, autant dire une éternité.

    En réaction aux rendements faméliques attendus avec les obligations, le Fonds FTQ veut y diminuer son exposition. À la place, il investira d'ici 2020 400 millions dans les écoles et 500 millions dans l'achat de blocs d'actions de fleurons de Québec inc. en vue d'assurer la pérennité des sièges sociaux sur le sol québécois.

    L'actif du Fonds FTQ se divise en deux grandes catégories : « investissements », soit la portion représentant les investissements faits au sein des PME québécoises (et bientôt dans les écoles), et « placements », soit la portion investie en obligations et en actions de grandes sociétés canadiennes et étrangères. Au total, la partie « placements » baissera de 5 points de pourcentage d'ici 2020, passant de 35 à 30 %, tandis que la partie « investissements » du portefeuille grimpera de 65 à 70 %.
    Le monde n'a pas tant besoin de grands hommes, que de grandes idées.

  2. #892

    User Info Menu

    Par défaut

    Leitao fait miroiter des baisses d'impôts

    [url]http://affaires.lapresse.ca/economie/quebec/201607/06/01-4998397-leitao-fait-miroiter-des-baisses-dimpots.php[/url]

    Patrice Bergeron
    La Presse Canadienne

    Le ministre des Finances, Carlos Leitao, fait miroiter les baisses d'impôts à la suite des généreux surplus enregistrés par son gouvernement.

    Le surplus budgétaire pour 2015-2016 atteint en effet 1,8 milliard de dollars selon les données les plus récentes, alors qu'on s'attendait plutôt à l'équilibre budgétaire.

    Avant d'entrer à la séance du conseil des ministres mercredi matin, M. Leitao a laissé entendre qu'une éventuelle baisse d'impôts sera prise en considération dans la préparation du prochain budget.

    Il a toutefois rappelé que l'option généralement choisie est le paiement de la dette à même les surplus.

    Le ministre des Finances aussi émis une mise en garde. Il faudra attendre l'analyse du vérificateur général l'automne prochain pour valider l'existence du surplus.

    Rappelons qu'à la dernière campagne électorale, le premier ministre Philippe Couillard s'était engagé à consacrer la moitié d'éventuels surplus budgétaires au paiement de la dette et l'autre à des baisses d'impôts.


    Excellente nouvelle! Malgré leurs défauts, je dois dire bravo aux Libéraux! Ils ne se laisseront pas influencer par ceux qui trouvent qu'on ne fait pas une bonne chose en essayant de réduire notre dette.

    En espérant qu'ils continuent sur cette lancée!
    Daddy Likes It Dirty!
    Veni, vidi, vici!
    Faith is belief in the absence of evidence.
    GO HABS GO

  3. #893

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par Habsfan Voir le message
    Leitao fait miroiter des baisses d'impôts

    [url]http://affaires.lapresse.ca/economie/quebec/201607/06/01-4998397-leitao-fait-miroiter-des-baisses-dimpots.php[/url]

    Patrice Bergeron
    La Presse Canadienne

    Le ministre des Finances, Carlos Leitao, fait miroiter les baisses d'impôts à la suite des généreux surplus enregistrés par son gouvernement.

    Le surplus budgétaire pour 2015-2016 atteint en effet 1,8 milliard de dollars selon les données les plus récentes, alors qu'on s'attendait plutôt à l'équilibre budgétaire.

    Avant d'entrer à la séance du conseil des ministres mercredi matin, M. Leitao a laissé entendre qu'une éventuelle baisse d'impôts sera prise en considération dans la préparation du prochain budget.

    Il a toutefois rappelé que l'option généralement choisie est le paiement de la dette à même les surplus.

    Le ministre des Finances aussi émis une mise en garde. Il faudra attendre l'analyse du vérificateur général l'automne prochain pour valider l'existence du surplus.

    Rappelons qu'à la dernière campagne électorale, le premier ministre Philippe Couillard s'était engagé à consacrer la moitié d'éventuels surplus budgétaires au paiement de la dette et l'autre à des baisses d'impôts.


    Excellente nouvelle! Malgré leurs défauts, je dois dire bravo aux Libéraux! Ils ne se laisseront pas influencer par ceux qui trouvent qu'on ne fait pas une bonne chose en essayant de réduire notre dette.

    En espérant qu'ils continuent sur cette lancée!
    Mais le faire au détriment du système d'éducation comme ils l'ont fait, ça, c'est une très mauvaise idée. Ce qu'on a gagné maintenant risque de nous coûter 10x plus cher dans l'avenir à cause des dommages à l'éducation. Mark my words.

  4. #894

    User Info Menu

    Par défaut

    C'est ça que j'allais dire. Dans le meilleur des mondes, payer la dette et baisser les impôts, c'est la situation idéale. Mais merde, il y a des écoles primaires qui ferment faute de rénovation. C'est la FTQ qui s'offre de les construire, c'est pas normal.

  5. #895

    User Info Menu

    Par défaut

    Bien d'accord avec vous deux. La situation des écoles au Québec est pathétique, et il est honteux de couper dans les services aux élèves. Je préfère voir un investissement en éducation (et s'assurer que l'argent soit bien dépenser, que les structures soient efficaces, etc...) avant d'avoir une baisse d'impôts. Et j'ai pas d'enfant, c'est simplement le gros bon sens. Je préfère aussi payer la dette avant les baisses d'impôts, d'ailleurs.

    D'ailleurs, même dans du côté de l'urbanisme, quand on doit rendre une nouvelle école plate et moribonde pour faire des économies de bout de chandelle (comme on a vu dans Villeray), c'est aussi dommage pas seulement pour nos enfants qui n'ont pas un milieu stimulant et novateur pour apprendre, mais pour les qualités architecturales de nos villes.

  6. #896

    User Info Menu

    Par défaut

    qu'il baisse les impôts de 20%, tu vas voir que le monde va vouloir venir ici. Les Maritimes vont se vider.

  7. #897

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par vivreenrégion Voir le message
    qu'il baisse les impôts de 20%, tu vas voir que le monde va vouloir venir ici. Les Maritimes vont se vider.
    Je ne peux pas comprendre qu'il y encore du monde qui pensent que de baisser les impôts va tout régler les problèmes au Québec... Misère, j'ai l'impression qu'on est en 1980. On a tellement besoin d'investir pour former des cerveaux! N'importe quelle société qui se tient devrait investir en prévention de la santé (pour sauver des coûts énormes par la suite) et en éducation, pour créer de la croissance dans les secteurs de pointe.

  8. #898

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par plb Voir le message
    Je ne peux pas comprendre qu'il y encore du monde qui pensent que de baisser les impôts va tout régler les problèmes au Québec... Misère, j'ai l'impression qu'on est en 1980. On a tellement besoin d'investir pour former des cerveaux! N'importe quelle société qui se tient devrait investir en prévention de la santé (pour sauver des coûts énormes par la suite) et en éducation, pour créer de la croissance dans les secteurs de pointe.
    ça dépend, je dirais que d'ici 50 ans, la robotique et l'informatique vont prendre 50% des jobs qui existent, seul quelques domaines demanderont encore des grosses études. La majorité des ''jobs de bras'' seront encore disponibles, mais plus tu vas dans les domaines qui sont des jobs de bureaux, usines, etc , plus elles vont disparaître. Il y a trop de travailleurs pour l'économie de demain. C'est pour cette raison qu'ils implanteront le revenu minimum garanti. Ce qu'il faut c'est encourager les gens à vouloir partir une compagnie ici au Québec, et pour ça il faut baisser les impôts.

    les jobs étudiantes vont probablement disparaître, terminé les caissières, partout, les commis, les jobs en usine d'été, etc... les robots vont faire la jobs. dans 50 ans, tout sera fait numériquement, l'argent ne sera plus papier, tout va changer. Les gens vont recevoir de l'argent pour vivre et ceux qui en veulent plus devront se partir une compagnie, pour la majorité des cas.
    Dernière modification par vivreenrégion ; 06/07/2016 à 21h11.

  9. #899

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par MtlMan Voir le message
    Mais le faire au détriment du système d'éducation comme ils l'ont fait, ça, c'est une très mauvaise idée. Ce qu'on a gagné maintenant risque de nous coûter 10x plus cher dans l'avenir à cause des dommages à l'éducation. Mark my words.
    Oui c'est dommage d'être obligé de couper dans l'éducation, mais vous savez très bien que si les libéraux coupaient dans un autre service, il y aurait autant de gens qui chialerait à propos de ces coupes. A un moment donné, il faut faire des sacrifices. Déjà que c'est au Québec que ça coute le moins cher pour s'éduqué, il fallait s'attendre à des hausses dans ce domaine!

    Je vous dirais que moi aussi je préfère voir la réduction de la dette avant de voir des baisses d'impôt! Plus qu'on réduit la dette, moins que nos paiments pour financer cette dette seront gros!
    Daddy Likes It Dirty!
    Veni, vidi, vici!
    Faith is belief in the absence of evidence.
    GO HABS GO

  10. #900

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par plb Voir le message
    Je ne peux pas comprendre qu'il y encore du monde qui pensent que de baisser les impôts va tout régler les problèmes au Québec... Misère, j'ai l'impression qu'on est en 1980. On a tellement besoin d'investir pour former des cerveaux! N'importe quelle société qui se tient devrait investir en prévention de la santé (pour sauver des coûts énormes par la suite) et en éducation, pour créer de la croissance dans les secteurs de pointe.
    C'est bien beau de former des cerveaux, mais s'ils s'en vont pour pouvoir payer moins d'impôts ailleurs, on n'est pas gagnant...
    Au pays de Québec rien ne doit mourir et rien ne doit changer... (Louis HÉMON, Maria Chapdelaine)

Discussions similaires

  1. Économie - Ville de Québec
    Par davidivivid dans le forum Ville de Québec et reste du Québec
    Réponses: 9
    Dernier message: 14/07/2016, 15h13
  2. L'économie du Québec rebondit
    Par Olivier2160 dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/12/2013, 12h39
  3. Economie : Avantage au Québec
    Par ErickMontreal dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/02/2009, 12h39
  4. «L'économie du Québec tient bon»
    Par ErickMontreal dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/09/2008, 11h39
  5. L'économie du Québec tient bon
    Par admin dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 9
    Dernier message: 21/06/2008, 12h43

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •