Page 5 sur 5 PremièrePremière ... 345
Affichage des résultats 41 à 47 sur 47

Discussion: Montréal mal vue du RdQ (Reste du Quebec)

  1. #41

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par p_xavier Voir le message
    M. acpcn,


    Au civil, il y a le divorce, j'ai toujours vu la légitimé de partition du Québec du reste du Canada et je crois encore plus pertinent la séparation de la RMR de Montréal du reste du Québec. Contrairement à la première qui est émotionnelle, la seconde est basée des avantages économiques, culturels et surtout par la xénophobie qui ralentit la métropole. Donc il n'y a aucun fondement à discréditer toute démarche qui verrait Montréal devenir sa propre province. Comme dans un divorce, Montréal est la femme intelligente avec de l'ambition qui se fait rabaisser par les régions, conservatrices et qui pensent être le bon père de famille alors que c'est ce dernier qui a un quotient intellectuel inférieur. Un moment donné, quand un mariage fonctionne mal, on passe à autre chose. Ce que je souhaite de tout mon coeur pour la RMR.
    Je tiens à dire, que cette différence de "mentalité" et de moyens entre un centre urbain et les régions peut se voir un peu partout sur la planète. Après l'atomisation de la société, on devrait conclure que l'atomisation des états est nécessaire? Tu as vu les résultats de la présidentielle américaine? Dans chaque état c'était rouge en majorité (dans les "régions" comme on dirait au Québec) et dans les centres urbains c'était bleu. Voilà ta différence de mentalité. Le moteur économique de chaque région est la ville qui est à son centre. Voilà ton argument sur la différence de moyens et d'ambitions.*

    Alors, toutes les villes devraient devenir indépendantes de la province ou des états dans lequels elles se trouvent?*

    (Je ne commenterai pas sur les arguments "logiques" sur la sécession ou non du Québec, mais il y en a pleins. Comme dans chaque matérialisation d'un partage de droits et pouvoirs juridiques fondé sur la divergence, c'est une question de compromis. C'est un exercice de balance entre les intérêts des partis et l'intérêt commun. )

  2. #42

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par fmfranck Voir le message
    Je tiens à dire, que cette différence de "mentalité" et de moyens entre un centre urbain et les régions peut se voir un peu partout sur la planète. Après l'atomisation de la société, on devrait conclure que l'atomisation des états est nécessaire? Tu as vu les résultats de la présidentielle américaine? Dans chaque état c'était rouge en majorité (dans les "régions" comme on dirait au Québec) et dans les centres urbains c'était bleu. Voilà ta différence de mentalité. Le moteur économique de chaque région est la ville qui est à son centre. Voilà ton argument sur la différence de moyens et d'ambitions.*

    Alors, toutes les villes devraient devenir indépendantes de la province ou des états dans lequels elles se trouvent?*

    (Je ne commenterai pas sur les arguments "logiques" sur la sécession ou non du Québec, mais il y en a pleins. Comme dans chaque matérialisation d'un partage de droits et pouvoirs juridiques fondé sur la divergence, c'est une question de compromis. C'est un exercice de balance entre les intérêts des partis et l'intérêt commun. )
    Au fait oui, c'est d'ailleurs l'avenir : les cités états.

  3. #43

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par p_xavier Voir le message
    Au fait oui, c'est d'ailleurs l'avenir : les cités états.
    C'est bien possible. Je crois que la plus petite unité économique régionale est la région métropolitaine et les zones qui gravitent autour. Comme un système solaire. La grande ville est le soleil et les plus petites villes et villages environnants, de même que certaines régions rurales liées économiquement à la ville-centre sont les planètes, satellites, comètes, astéroïdes, etc. Ça ne veut pas dire que les villes doivent devenir des états indépendants, mais que l'organisation économique et qu'une bonne partie de l.organisation politique doit être faite autour des villes. Il faut laisser la "gravité urbaine" décider de ce qui forme une entité urbaine, pas simplement tracer des lignes sur une carte.
    Au pays de Québec rien ne doit mourir et rien ne doit changer... (Louis HÉMON, Maria Chapdelaine)

  4. #44

    User Info Menu

    Par défaut

    C'est effectivement la réalité que les régions sont un boulet pour la productivité économique des centres métropolitains. C'est aussi vrai que de faire travailler les enfants, et de tuer toute personne de plus de 65 ans qui ne travaillent plus et qui nécessite l'aide du gouvernement pour survivre (un peu comme dans Logan's run) favoriserait la productivité de notre économie. Mais tsé, un m'ment d'nné, on est des êtres "humains" pour une raison. De toute façon, il a une urbanisation mondiale qui s'opère seule et sans l'aide artificiel de structure gouvernementale qui voudrait isoler les régions.

    On commence à être pas mal loin du sujet de toute façon.*
    Dernière modification par fmfranck ; 15/12/2016 à 18h15.

  5. #45

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par fmfranck Voir le message
    C'est effectivement la réalité que les régions sont un boulet pour la productivité économique des centres métropolitains.
    Attention : le secteur minier (par exemple) suscite plus d'emplois à Mtl qu'en région. Pourtant, les mines n'existeraient pas sans... les régions!

  6. #46

    User Info Menu

    Par défaut

    Je parlais en termes généraux. Et dans le contexte actuel où l'économie tertiaire crée une part énorme de la richesse.

  7. #47

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par p_xavier Voir le message
    Au fait oui, c'est d'ailleurs l'avenir : les cités états.
    Quelle drôle d'idée que de voir la métropole et les grandes villes séparée des régions. C'est un tout indissociable qu'on appelle au Canada, une province. Quant aux cités-états, elles étaient des entités indépendantes au moyen-âge, parce que le pouvoir pouvait être limité à quelques puissants seigneurs. On y concentrait certaines industries spécialisées et l'essentiel du commerce. Il y avait d'un côté la minorité de citadins, généralement plus riches, et l'extrême majorité de paysans qui trimaient dur pour nourrir tout ce beau monde, sur des terres qui ne leurs appartenaient même pas.

    Ce temps est heureusement révolu et la notion de territoire national a pris le dessus, en permettant une symbiose complète entre toutes les activités économiques, sociales et culturelles. Quand on regarde ce tableau contemporain, on constate que tout est inter-relié et que la notion de partage et d'échanges est à la base même de notre système politique et social. Et pas seulement ici, mais partout dans le monde, à part quelques rares exceptions territoriales héritées généralement des dernières grandes guerres ou de l'époque coloniale.

    Alors pour ceux qui ont une vision du monde morcelée en micro-états comme à une certaine époque, je dis qu'ils sont bien loin de la réalité actuelle et je n'aborde même pas la question de la mondialisation. Je prends pour exemple (et il y en a bien d'autres) notre immense réseau hydro-électrique dispersé partout sur le territoire québécois. Sans la notion de territoire, comment aurions-nous fait pour développer une telle industrie qui fait travailler des centaines de milliers d'employés en ville comme en régions? Ce sont encore aujourd'hui les richesses naturelles qui font vivre principalement notre économie, l'agriculture, les pêcheries et bien d'autres activités qui n'ont pas besoin d'être concentrées en ville pour être viables.

    Alors soyons réalistes, le Québec est non seulement une nation mais aussi un territoire, où on trouve des zones urbaines modernes, des zones agricoles qui nous nourrissent et qui nous permettent d'exporter nos excédents, et plein d'autres industries dans toutes les sphères de l'activité humaine. Et ce n'est pas prêt de changer.
    Le monde n'a pas tant besoin de grands hommes, que de grandes idées.

Discussions similaires

  1. Forum pour le reste du Québec?
    Par admin dans le forum Discussions générales - General discussions
    Réponses: 29
    Dernier message: 14/09/2011, 11h25
  2. Que reste-t-il de la finance à Montréal?
    Par ErickMontreal dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 12
    Dernier message: 18/03/2010, 00h31
  3. Le centre-ville de Montréal reste fort
    Par admin dans le forum Discussions générales - General discussions
    Réponses: 11
    Dernier message: 29/10/2007, 16h04
  4. Entre le Québec et le reste du CanadaUn écart de prospérité de 6300$ par habitant
    Par loulou123 dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/06/2007, 00h46
  5. Selon l'IEDM Le Québec aggrave son retard par rapport au reste du Canada
    Par loulou123 dans le forum Ressources - Resources
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/05/2007, 23h16

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •