Page 13 sur 14 PremièrePremière ... 311121314 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 130 sur 136

Discussion: Actualités du Plateau

  1. #121

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par steve_36 Voir le message
    Wow, un superbe travail Vince. Ce genre de donnée est essentiel pour bien analyser la situation d'une rue ou d'un secteur et ca nous donne un aperçu plus juste et plus ciblé que de se fier sur des impressions.

    Cela étant dit, c'est vrai qu'on a l'impression qu'il y a plus de locaux vacants que la réalité, et je ne sais pas d'où cela nous provient. Peut-être on voit plus les affiches ''à louer'' que les locaux occupés ? Peut-être que les commentaires/articles négatifs finissent par avoir un effet sur nos impressions ?

    Et d'après les données recueillis, comme tu l'as mentionné, les rues de quartier est-ouest s'en tirent mieux que les grandes artères commerciales nord-sud comme Du Parc, St-Laurent et on aurait pu ajouter St-Denis.

    Mais pourquoi donc ? Est-ce qu'il est plus agréable de se promener sur ces petites rues car moins de circulation automobiles? Est-ce que les loyers y sont moins cher ? Est-ce qu'on y retrouve plus de commerces indépendants et/ou de proximités que les grandes rues?
    Merci!

    Je crois que la perception d'une rue tient beaucoup à l'état des édifices. Par exemple, j'étais persuadé que Parc avait un pire taux de vacance que Saint-Laurent, simplement parce que Parc souffre d'un déficit d'entretien plus grand. Sur Saint-Laurent, la plupart des locaux vides sont propres, du moins à l'extérieur. C'est encore plus vrai pour Laurier Ouest. La section "anormale" avec un local inoccupé sur deux? Ça ne donne vraiment pas cette impression, vu le très grand entretien des édifices de la rue, la rénovation récente de plusieurs d'entres eux, le soin porté à s'assurer que ce soit vraiment propre et attrayant pour un futur locataire.

    C'est aussi vrai même pour les locaux occupés, qui ont l'air plus dépéris que des locaux vides ailleurs, alors ça donne une impression un peu plus maussade à certains endroits....

    Je crois que tu as nommé tous les avantages des "petites" rues! Tout cela fait une synergie propice aux particularités du Mile End: grande clientèle à pied qui circule plus facile à travers des blocs plus petits et des stops aux intersections, attrait pour les commerces indépendants et rejet des chaînes poussant les gens vers les rues où se trouvent ces commerces, loyers plus faibles encourageant les petits joueurs qu'aime cette clientèle...

    En prime, peut-être un peu moins de vieux proprios négligeants, car il y a un peu moins de locaux constamment vacants sur les petites rues?

    Citation Envoyé par ToxiK Voir le message
    Pourquoi ne comptes-tu pas les lieux de culte comme étant un local loué? C'est une activité quasi-commerciale et ça amène un certain achalandage? J'ai peut être manqué cette définition, mais comment comptabiliserais-tu une salle de spectacle?

    Comptes-tu les terrains vacants ou en construction? Ou les terrains de stationnement extérieurs? Personnellement, je crois que c'est important car ça nous donne une idée du potentiel développable de la rue et du secteur.

    Cela dit, il ne s'agit en rien de critiques. Je crois que tu as fait un excellent travail. Ça nous donne une assez bonne idée de l'état des rues commerciales. Évidement, ce ne sont pas tous les commerces qui sont égaux, tant en vigueur économique qu'en achalandage, mais ça nous permet d'évaluer un peu mieux certaines critiques alarmistes qu'on peut entendre.


    Les lieux de culte, c'est un débat intéressant! En fait, en ce moment même Outremont tente d'interdire les nouveaux lieux de culte sur Bernard et Laurier. Les élus ne veulent pas qu'ils nuisent à la vitalité commerciale. Cela fait des séances publiques houleuses!

    La raison pourquoi je ne compte pas ces endroits est assez subjective: la plupart on l'air de locaux non-utilisés. En fait, si je n'avais pas vu une fois ou deux, en plusieurs années, la communauté hassidique entrer et sortir de ces endroits, j'aurais mis ces endroits dans "vacants", simplement par manque d'information sur l'utilisation. La plupart ont des façades opaques ou carrément briquées, l'entretien est un peu moyen, et l'achalandage, aux heures que je circule sur la rue, très faible, voir inexistant.

    C'est une discussion que j'avais eu avec Steve lors de notre balade sur Saint-Laurent il y a quelques semaines: ce serait chouette si ces lieux dynamisaient leur façade, histoire de souligner leur utilisation, partager un peu leur culture, et rendre la rue plus attrayante.

    C'est pour la même raison que je ne comptais pas les locaux secondaires utilisés par des commerces ailleurs (une cuisine ou un rangement, sans service à la clientèle): ce sont des locaux qu'on ne se douterait pas d'une activité si on avait pas eu la chance de voir un employé entrer ou sortir de l'endroit.

    Une salle de spectacle, je dirais que c'est un local occupé. Dans tout mon trajet, il n'y avait que le théâtre Rialto qui occupe le niveau de la rue et qui est purement une salle de concert. Souvent les liens de diffusion du Mile End ont une utilisation mixte (resto, etc), alors ça dynamise tout le temps la rue.

    Pour les terrains vacants et en construction, ainsi que les stationnements extérieurs, je n'ai pas comptabilisé dans mes chiffres! Pour les terrains vacants, il y en a seulement sur Saint-Laurent, deux de mémoire. Les constructions, je n'ai croisé que deux ou trois grosses rénovations. Il y a un nouvel édifice qui vient juste d'être terminé sur Saint-Laurent, qui rajoute 3 locaux vides à son rez-de-chaussée. Pour les stationnements extérieurs, je crois que le seul visible se trouve sur Saint-Laurent, au nord d'Ubisoft, juste en face d'un horrible entrepôt (cet entrepôt a aussi des stationnements extérieurs en arrière). Tout ce secteur, au nord de Saint-Viateur sur Saint-Laurent, a un gros potentiel de développement à mon avis. On pourrait redynamiser plusieurs quadrilatères, éliminer du stationnement de surface, retirer de vieux entrepôts, développer quelques terrains sous-utilisés.

    Le reste des rues, la trame urbain est pas mal complète et solide.

  2. #122

    User Info Menu

    Par défaut

    Un des problèmes de lieux de culte pour les villes c'est qu'ils sont exemptés de taxes municipales, donc une perte de revenus pour la ville, d'ou leur reticenses a accorder des permis pour ce genre d'occupation.
    Socialist governments traditionally do make a financial mess. They always run out of other people's money. It's quite a characteristic of them. - Thatcher 1976.

    La granolerie c'est un arrondissement de Montréal! - Marie-France Bazzo au 98.5

  3. #123

    User Info Menu

    Par défaut

    On a vraiment une belle semaine, alors j'ai pris une nouvelle marche pour compter les locaux vides et occupés!

    Cette fois-ci, c'était le tour à Mont-Royal, de Iberville à Parc, bref toute la longueur du Plateau, soit 2.95km.

    Les critères sont les mêmes que la dernière fois:

    - Un local à louer est "vacant".
    - Un local abandonné est "vacant".
    - Un local sinistré est "vacant".
    - Un local occupé mais en vente de fermeture dans un local annoncé à louer est "vacant".
    - Un local occupé par un commerce (ou un service genre comptable ou garderie) est "occupé".
    - Un local en rénovation pour visiblement accueillir un nouveau commerce est "occupé".
    - Un local ayant une vocation autre (lieu de culte, local secondaire pour un autre commerce, résidence, bref un usage privé) est "non comptabilisé".
    - Un local étant en grande rénovation (aucune façon de savoir si un commerce s'en vient) est "non comptabilisé".
    - Un commerce occupant plusieurs locaux consécutifs est compté comme un seul local "occupé".
    - Je n'ai compté que le rez-de-chaussée en général.

    Sur Mont-Royal, il y a donc un total de 413 locaux commerciaux au rez-de-chaussée.
    Sur ce nombre, 29 étaient vacants.
    384 locaux étaient occupés.

    Cela donne un taux de vacance de 7%. Je crois que c'est une performance très honorable, et bien mieux que les grandes artères nord-sud de l'arrondissement.

    Quelques observations: il n'y a aucune concentration de locaux vides. Aucun tronçon n'a plus de 3 locaux vacants (et ce seulement dans l'extrême est), à ce que j'ai observé. Il faut donc en moyenne marcher un bon 100 mètres sur Mont-Royal pour tomber sur un local vide. La répartition est très homogène.

    La continuité commerciale est plutôt belle: commerces bien entretenus, rien qui a l'air de tomber en ruine. Je n'ai pas l'impression qu'il y a de locaux carrément abandonnés, comme j'ai vu parfois ailleurs. Il y a maintenant beaucoup de commerce de proximité, style boucherie/boulangerie/etc. Il y a 3 terrains à développer: un terrain vacant dans l'est qui est transformé en espace de repos par des citoyens en ce moment, l'ancienne station-service qui est en décontamination, et un stationnement un peu plus dans l'ouest de la rue.

    Par contre, l'espace public comme tel est dû pour du renouveau. La rue est endommagée, les trottoirs usés, ça manque de petites places avec des bancs en saillie comme il y a sur Laurier Est/Fairmount/Saint-Viateur. J'espère voir un projet intéressant, et une véritable consultation à améliorer la rue dans une optique commerciale, dans les prochaines années, et non juste une réparation la plus expéditive possible comme on a vu sur Parc, et qu'on voit sur Saint-Denis en ce moment...
    Dernière modification par vincethewipet ; 26/05/2016 à 14h54.

  4. #124

    User Info Menu

    Par défaut

    Sur St-Denis, les artistes locaux exposent dans les vitrines des espaces à louer. Comme celui-ci avec Ponto qui fait en même temps la promo du festival de BD

    Photos tirées de la page Facebook de Ponto


    Dernière modification par ScarletCoral ; 26/05/2016 à 15h05.
    _______________
    Suteki da ne!
    Photos & photos

  5. #125

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par vincethewipet Voir le message
    Sur Mont-Royal, il y a donc un total de 413 locaux commerciaux au rez-de-chaussée.
    Sur ce nombre, 29 étaient vacants.
    384 locaux étaient occupés.

    Cela donne un taux de vacance de 7%. Je crois que c'est une performance très honorable, et bien mieux que les grandes artères nord-sud de l'arrondissement.
    Encore une fois, excellent travail. Voilà qui nous donne l'heure juste quant à la situation des commerces sur le Plateau. Et j'admet que 7% de taux de vacance c'est très raisonnable. C'est probablement près de l'Idéal.

    Il est vrai que l'avenue Mont-Royal n'a jamais vraiment été dépouillée comme l'ont été St-Laurent et maintenant St-Denis. Et la mixité de commerces est assez intéressante, assez local, ce qui explique peut-être un succès plus durable. Mais je présume aussi que les rues est-ouest ne sont pas des voies de passages, ou très peu. On sait que si on veut traverser en voiture d'ouest en est ce secteur, il est préférable de prendre St-Joseph, car sur Mont-Royal ca sera beaucoup plus lent.

    Tout à fait d'accord, un petit ''lift'' pour l'avenue ca ne serait pas de trop. Un petit quelque chose pour lui redonner un peu de lustre serait bien.

  6. #126

    User Info Menu

    Par défaut

    Une nouvelle place publique sur l’avenue du Mont-Royal? | Metro



    06/09/2016 Mise à jour : 7 septembre 2016 | 2:40

    Une nouvelle place publique sur l’avenue du Mont-Royal?
    Par Catherine Bouchard TC Media
    Un nouvel espace public verra le jour dans les prochaines années sur l'avenue Mont-Royal, sur le site de l'ancienne station-service Esso.

    Le Plateau-Mont-Royal fera l’acquisition du terrain de l’ex-station-service Esso, au 962, avenue du Mont-Royal, pour y aménager un espace public.

    «On va lancer un grand concours auprès de la population pour savoir quelles sont les intentions des citoyens par rapport à cet espace-là, a indiqué avec enthousiasme le maire Luc Ferrandez, mardi soir au conseil d’arrondissement. C’est un terrain stratégique. On l’achète avant même de savoir ce qu’on va y faire, parce que ça pourrait être une place publique, un marché public, ou un skatepark, ça pourrait être n’importe quoi. Toutes les idées sont bonnes.»

    La valeur du terrain est actuellement évaluée à 1,18M$ par la Ville de Montréal.

    La pétrolière Esso est à l’étape de la démolition de l’édicule et de la décontamination du terrain. Le processus prendra jusqu’à deux ans. L’espace, une fois aux normes, pourrait gagner beaucoup de valeur marchande.
    Le monde n'a pas tant besoin de grands hommes, que de grandes idées.

  7. #127

    User Info Menu

    Par défaut

    C'est très agréable d'entendre parler du Plateau de cette façon et c'est aussi grâce à ce genre de personne que le Plateau est un quartier unique et formidable.
    Résident français du Plateau Mont-Royal, Graeme Villeret raconte toute une expérience de vie dans son roman autobiographique, Une décennie canadienne.

    Lui et sa femme Stéphanie rêvent d’aventure. Ils veulent quitter leur «vie de fou» qui ne tourne qu’autour de leur startup qu’ils essayent de développer.Comme de nombreux Français, ils décident de quitter leur vie parisienne en 2001, et de venir s’installer dans le «grand froid canadien». Pas si froid d’ailleurs, car ils connurent la chaleur étouffante du mois de juin, dès leur arrivée à Montréal.

    Après avoir été aidé par des dizaines de guides et de bouquins pour s’installer au mieux dans son nouveau pays et passionné d’écriture depuis l’adolescence, Graeme a voulu écrire sa propre histoire, en format roman.

    Premières découvertes et désillusions, anecdotes et galères, l’auteur nous plonge dans un dépaysement total, que tous Français ou immigrés peuvent comprendre et ont pu rencontrer.

    «Le livre suit le cours de notre arrivée à Montréal, raconte-t-il. Beaucoup d’anecdotes qui arrivent à tout le monde ; les gens vont se reconnaître et d’autres vont découvrir ou redécouvrir leur pays ou leur ville.»

    Car le couple n’est pas resté pendant 10 ans les bras croisés au cœur de la métropole.

    Après avoir parcouru le Canada en voiture, visiter toutes les provinces, mais aussi admirer le Québec du Lac-Saint-Jean, en passant par Trois-Pistoles, jusqu’à Gatineau, ces férus de voyage ont beaucoup à partager.

    Le Plateau, un petit village

    Mais leur lieu de vie préféré reste celui qu’ils ont connu rapidement à Montréal, un quartier plein de vie, «un petit village où on peut tout faire à pied ou à vélo»: le Plateau-Mont-Royal.

    Après avoir vécu dans plusieurs quartiers de la ville, leur coup de cœur s’est définitivement arrêté sur celui avec son beau parc Lafontaine, ses petites rues et sa vie de quartier avec restaurants, magasins et friperies à tout va.

    «Alors que c’est un des quartiers les plus denses du Canada avec près de 150 000 habitants, on s’y sent comme dans un petit village ; il y a une vie foisonnante qu’on ne retrouve pas forcément dans d’autres coins de la Ville», lance ce passionné de géographie et de démographie, éditeur de dizaines de sites web, comme Populationdata.net.

    Le fait de pouvoir tout faire à pied était primordial pour le couple qui y trouve une très bonne qualité de vie.

    «Dans l’hypercentre ce n’est pas vivable, il n’y a pas de verdure, beaucoup de grandes tours, de grandes avenues et beaucoup de bruits, commente l’auteur. Nous avons une chance extraordinaire d’avoir un quartier pareil.»

    Plus de 10 ans sont passés et Graeme et Stéphanie sont aujourd’hui citoyens canadiens. Ils accueillent avec bonheur les nouveaux arrivants et transmettent avec plaisir leur expérience, comme on peut le lire à la fin du livre.

    Les Français sont partout à Montréal, à chaque coin de rue, dans chaque boutique, entreprise, ou restaurant de la ville. Ce livre est écrit pour eux, mais aussi pour tous ceux qui veulent redécouvrir leur Canada à travers la vision d’une «immigration heureuse» de jeunes Français.
    <> vecue par un Francais | Metro

  8. #128

    User Info Menu

    Par défaut

    On dira ce qu'on voudra, le Plateau est un quartier montréalais unique, à la fois vibrant et tranquille selon les rues. Il représente de ce fait une des multiples personnalités de la ville, en faisant partie intégralement de son histoire, sa culture et son ambiance on ne peut plus francophone. Normal alors qu'il séduit les européens, puisqu'il permet le même genre de vie au quotidien avec ses commerces de proximité, ses nombreux restos et bistros, où on peut y entretenir et apprécier ses petites habitudes urbaines, à deux pas de la maison.
    Le monde n'a pas tant besoin de grands hommes, que de grandes idées.

  9. #129

    User Info Menu

    Par défaut

    Je trouvais que le boulevard Saint-Laurent, dans le Mile End, avait plusieurs nouveaux commerces, par rapport à la dernière fois que j'avais compté les locaux vacants et inoccupés. J'ai donc fait un recomptage aujourd'hui.

    Saint-Laurent, du viaduc Van Horne jusqu'à Saint-Joseph

    La situation le 24 mai 2016:

    locaux vacants: 24
    locaux occupés: 114
    Taux de vacance: environ 17%

    La situation actuelle (23 janvier 2017):
    Locaux vacants: 14
    Locaux occupés: 125
    Taux de vacance: environ 10%

    Bref, on voit une amélioration notable. D'ailleurs, sur ces 14 locaux vacants, seulement 6 sont actuellement à louer (pancarte visible sur la façade). Les 8 autres sont en rénovation sans occupant annoncé, sur le point d'être occupé par un nouvel établissement non identifié, tout juste fermé, ou vide et à l'avenir incertain.

    (Oui, je sais, il y a une différence d'un local entre mes deux tournées, probablement due aux divisions changeantes des espaces commerciaux, ou bien simplement un oubli en comptant, ça reste une faible marge d'erreur)

    Détail intéressant aussi; il y a peu on parlait que le Mile End était menacé d'être remplacé uniquement par des restaurants, histoire de nourrir les milliers d'employés du secteur. Sur Saint-Laurent, la tendance n'est pas à l'ouverture de nouveaux restaurants. La plupart des nouveaux commerces sont des salons de beauté, des galeries d'art (il doit en avoir une bonne douzaine dans le secteur maintenant), des magasins d'accessoires, de vêtements et de meubles. Bref, une belle diversité.
    Dernière modification par vincethewipet ; 23/01/2017 à 17h08.

  10. #130

    User Info Menu

    Par défaut

    Bonne nouvelle à savoir que les espaces vacants se remplissent petit à petit. C'est bien d'avoir des restos mais d'avoir une diversité de commerçants c'est aussi primordial. Par contre au nord de St-Viateur (du coté est), il y a quelques immeubles, dont un de bonne taille (en longueur), dont il ne semble pas y avoir beaucoup d'activité. Est-ce que je me trompe ou ces immeubles sont "abandonnés'' ou inoccupés ?

Discussions similaires

  1. Plateau 54
    Par vincethewipet dans le forum Approuvés - Approved
    Réponses: 17
    Dernier message: 14/11/2016, 13h22
  2. MP12 / Plateau
    Par steve_36 dans le forum Petits Projets - Small projects
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/09/2015, 22h42
  3. Montréal: Le Plateau
    Par MartinMtl dans le forum Photographie urbaine - Urban photography
    Réponses: 8
    Dernier message: 22/02/2015, 19h19
  4. El Dorado, Plateau!
    Par Bettie Page dans le forum Divertissement, Bouffe et Culture
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/08/2012, 12h38
  5. Le St-Grégoire / Plateau
    Par steve_36 dans le forum Projets oubliés et/ou en suspens
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/09/2010, 13h28

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •