Page 98 sur 104 PremièrePremière ... 488896979899100 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 971 à 980 sur 1031

Discussion: L'Économie du Québec

  1. #971

    User Info Menu

    Par défaut

    Et donner un coup d'à plomb pour inciter les familles à faire plus d'enfants. Il va falloir renverser la tendance.
    le Québec a déjà un taux de natalité plus élevé que la moyenne canadienne, et bien plus élevé qu'en Ontario et BC.

    peut etre meme un exode d'alberta de certains personnes qui sont en provenance d'autres provinces.
    c'est déjà commencé puisque l'Alberta est dans le négatif pour la migration inter-provinciale. environ 10k+ dans le rouge. Par contre ils continuent de grossir dû à la natalité et à l'immigration internationale. le 1er octobre 2016 1 year change, le Québec est passée devant l'Alberta en croissance totale de la population.

    Le taux d'emploi augmente au Quebec alors c'est bon signe que l'on a des jobs .
    le Québec reste dans le rouge sur la migration inter-provinciale avec -14k, donc ceux qui quittent sont principalement les immigrants.
    Dernière modification par vivreenrégion ; 06/01/2017 à 15h48.

  2. #972

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par vivreenrégion Voir le message

    Le Québec reste dans le rouge sur la migration inter-provinciale avec -14k, donc ceux qui quittent sont principalement les immigrants.
    Je sais cela par contre j'ai des collegues de travail qui sont immigrants et sont justement revenu de l'Alberta car il n'y avait plus de jobs pour eux la-bas. Faut arreter de les bloquer nos immigrants. C'est la creme de leur lieu d'origine pour ceux qui sont parti de leur pays cela prend beaucoup de volontés et de sacrifice pour quitter et venir ici.

  3. #973

    User Info Menu

    Par défaut

    le Québec a déjà un taux de natalité plus élevé que la moyenne canadienne, et bien plus élevé qu'en Ontario et BC.
    Ahh oui!? Je dois avouer que je suis agréablement surpris!
    Daddy Likes It Dirty!
    Veni, vidi, vici!
    Faith is belief in the absence of evidence.
    GO HABS GO

  4. #974

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par andre md Voir le message
    Je sais cela par contre j'ai des collegues de travail qui sont immigrants et sont justement revenu de l'Alberta car il n'y avait plus de jobs pour eux la-bas. Faut arreter de les bloquer nos immigrants. C'est la creme de leur lieu d'origine pour ceux qui sont parti de leur pays cela prend beaucoup de volontés et de sacrifice pour quitter et venir ici.

    Depuis quelques mois, on voit que l'emploi prend du mieux au Québec. On peut espérer que ca aura un impact favorable sur l'intégration des immigrants au marché du travail.
    Si l'économie continue de s'améliorer au Québec, il y aura un manque de main d'oeuvre qualifiée. On commence déjà à le sentir d'ailleurs.Notre histoire, à mon avis, explique l'attitude plutot fermée dans le millieu du travail. Le dynamisme d'une économie prospere va changer des choses. Les employeurs et les associations syndicales et professionnelles vont devoir s'ajuster,par la force des choses..C'est un contexte nouveau dans cette province où le taux de chomage a été élevé historiquement. Le plein emploi va faire la différence. Et c'est pour le mieux parce que, comme tu dis, les nouveaux arrivés sont des citoyens tres motivés.
    Ainsi, si notre élan économique poursuit sur sa lancée, on peut s'attendre à d'autres bonnes nouvelles, cette fois du coté de l'intégration des immigrants. Une situation gagnant-gagnant.

  5. #975

    User Info Menu

    Par défaut

    Ce n'est pas en diminuant les budgets qu'on va mieux intégrer nos immigrants. On ne peut pas non plus se limiter à l'intégration économique, il faut aussi travailler à leur intégration culturelle pour en faire des québécois à part entière.
    Le monde n'a pas tant besoin de grands hommes, que de grandes idées.

  6. #976

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par acpnc Voir le message
    Ce n'est pas en diminuant les budgets qu'on va mieux intégrer nos immigrants. On ne peut pas non plus se limiter à l'intégration économique, il faut aussi travailler à leur intégration culturelle pour en faire des québécois à part entière.

    L'économie est le grand catalyseur et intégrateur. C'est le meilleur moyen d'encourager la participation des immigrants dans notre société. L'intégration culturelle, commence d'abord par un environnement dynamique où il existe de bonnes oppotunités d'emplois de qualité.
    Une économie en bonne croissance va en outre à la fois permettre à investir plus dans les budgets d'intégration mais aussi à devenir plus compétitf vis-à-vis l'amérique anglophone et ainsi plus retenir nos nouveaux arrivants et renforcer notre culture québecoise.

  7. #977

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par gomtl Voir le message
    L'économie est le grand catalyseur et intégrateur. C'est le meilleur moyen d'encourager la participation des immigrants dans notre société. L'intégration culturelle, commence d'abord par un environnement dynamique où il existe de bonnes oppotunités d'emplois de qualité.
    Une économie en bonne croissance va en outre à la fois permettre à investir plus dans les budgets d'intégration mais aussi à devenir plus compétitf vis-à-vis l'amérique anglophone et ainsi plus retenir nos nouveaux arrivants et renforcer notre culture québecoise.
    On s'entend la-dessus, mais il ne faut pas négliger les ressources qui dépendent de la volonté politique. Surtout à Montréal, qui accueille l'essentiel des nouveaux arrivants et qui peine à leur fournir les outils nécessaires pour leur intégration réussie, cela dans un délai raisonnable. C'est ici que la communication et la langue deviennent importants, pour qu'ils se joignent justement le plus rapidement possible à la majorité et qu'ainsi on puisse mieux les retenir au Québec.

    Trop souvent le Québec a été une simple porte d'entrée qui n'a servie que de tremplin vers d'autres provinces. Ce genre de transit nous coûte une fortune et il devient une perte sèche pour l'ensemble de la communauté. Alors faisons les choses correctement. Oui bien sûr il faut de bons emplois et des facilités pour les occuper, mais simultanément il faut accompagner ces personnes et leur fournir le support nécessaire pour qu'elles adoptent définitivement le Québec comme destination finale. C'est donc avec de l'argent, des locaux, du matériel et du personnel en nombre suffisant qu'on y arrivera.
    Le monde n'a pas tant besoin de grands hommes, que de grandes idées.

  8. #978

    User Info Menu

    Par défaut

    J'ai des collègues de travail Ghanéen et Nigérien et quand ils sont arriver ils parlaient anglais mais maintenant ils se débrouillent assez bien en francais. *Le travail aide a l'integration. Pour ce qui est de l'integration culturel j'attend toujours de voir des émission de tele et de radio avec le meme ratio de personnes d'origine etrangere que l'on a dans *la société. Pour l'instant c'est pas mal blanc canadien français mur a mur.
    Citation Envoyé par acpnc Voir le message
    Ce n'est pas en diminuant les budgets qu'on va mieux intégrer nos immigrants. On ne peut pas non plus se limiter à l'intégration économique, il faut aussi travailler à leur intégration culturelle pour en faire des québécois à part entière.

  9. #979

    User Info Menu

    Par défaut

    Bizarre quand meme les immigrants francophone ont un plus haut taux de chomage que ceux qui ne le parlent pas. Ils y a un certain racismes meme si on ne veut pas l'avouer. L'integration se fait beaucoup aussi quand ils y a une communauté de la meme origines qui peuvent guider et appuyer les nouveaux arrivants et cela ne coute rien au gouvernement et c'est drôlement plus efficace que des fonctionnaires qui font du 9 a 5.
    Citation Envoyé par acpnc Voir le message
    On s'entend la-dessus, mais il ne faut pas négliger les ressources qui dépendent de la volonté politique. Surtout à Montréal, qui accueille l'essentiel des nouveaux arrivants et qui peine à leur fournir les outils nécessaires pour leur intégration réussie, cela dans un délai raisonnable. C'est ici que la communication et la langue deviennent importants, pour qu'ils se joignent justement le plus rapidement possible à la majorité et qu'ainsi on puisse mieux les retenir au Québec.

    Trop souvent le Québec a été une simple porte d'entrée qui n'a servie que de tremplin vers d'autres provinces. Ce genre de transit nous coûte une fortune et il devient une perte sèche pour l'ensemble de la communauté. Alors faisons les choses correctement. Oui bien sûr il faut de bons emplois et des facilités pour les occuper, mais simultanément il faut accompagner ces personnes et leur fournir le support nécessaire pour qu'elles adoptent définitivement le Québec comme destination finale. C'est donc avec de l'argent, des locaux, du matériel et du personnel en nombre suffisant qu'on y arrivera.

  10. #980

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par andre md Voir le message
    Bizarre quand meme les immigrants francophone ont un plus haut taux de chomage que ceux qui ne le parlent pas. Ils y a un certain racismes meme si on ne veut pas l'avouer. L'integration se fait beaucoup aussi quand ils y a une communauté de la meme origines qui peuvent guider et appuyer les nouveaux arrivants et cela ne coute rien au gouvernement et c'est drôlement plus efficace que des fonctionnaires qui font du 9 a 5.
    Tant mieux pour ceux qui peuvent déjà se débrouiller, mais s'intégrer à sa communauté d'origine est loin d'être suffisant pour s'intégrer réellement à la société québécoise. Ne mélangeons pas les objectifs. Quant aux fonctionnaires, il faut cesser de dénigrer leur travail. A ce que je sache, ce sont eux qui appliquent les politiques d'intégration, pas les communautés culturelles.

    Alors le laisser-faire est contre-productif et a justement contribué au départ de dizaines de milliers de "transiteurs" depuis nombres d'années. C'est donc à la société d'accueil de déployer les efforts d'accompagnement, d'éducation et de formation aussi longtemps que nécessaire. Et ici il n'y a pas d'économie à faire, puisqu'il faut considérer le geste comme un investissement hautement rentable à long terme.
    Le monde n'a pas tant besoin de grands hommes, que de grandes idées.

Discussions similaires

  1. Économie - Ville de Québec
    Par davidivivid dans le forum Ville de Québec et reste du Québec
    Réponses: 9
    Dernier message: 14/07/2016, 16h13
  2. L'économie du Québec rebondit
    Par Olivier2160 dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/12/2013, 13h39
  3. Economie : Avantage au Québec
    Par ErickMontreal dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/02/2009, 13h39
  4. «L'économie du Québec tient bon»
    Par ErickMontreal dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/09/2008, 12h39
  5. L'économie du Québec tient bon
    Par admin dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 9
    Dernier message: 21/06/2008, 13h43

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •