Page 2 sur 5 PremièrePremière 1234 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 47

Discussion: Montréal mal vue du RdQ (Reste du Quebec)

  1. #11

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par gomtl Voir le message
    Le malaise Montreal - La Presse+

    Un probleme qui ne date pas d'hier. C'est triste. Les régions ne réalisent pas le tort qu'ils font non seulement à Montréal mais à tout le Québec. Les régions sont dans une guerre de clochers et Québec en particulier. Une belle attitude venant surtout de régions qui veulent construire un pays.
    Raison de plus pour affirmer notre fierté montréalaise, et agir en conséquence. La ville, c'est le quart du Québec. La métropole, la moitié. Quand on sera conscient de cette force, et qu'on en sera fiers, le reste du Q ne fera pas le poids. Une seule cité-région en imposera inévitablement devant des centaines morcelées sur un vaste territoire.

    cela dit, ne nous leurrons pas : le Qc a besoin de Mtl, mais Mtl a besoin du Qc. Mtl est la métropole d'un État moderne, le Qc. Mais juste la 2e ville du Canada. Rien de plus. Alors, on a plus a gagner d'être les premiers d'un Qc fort, que les 2e d'un Canada qui est dirigé de Toronto, et qui considère presque toujours qu'un investissement à Mtl est de la charité. Préparez-vous aux chiâlage d'enfer si on donne de l'argent à Bombardier, ou qu'on implante la BIC ici, en passant.

  2. #12

    User Info Menu

    Par défaut

    Nos députés provinciaux et les parties politiques en général sont en bonne partie responsable. Les régions ont déjà une représentation supérieure à la métropole, surtout par rapport à leur population et leur aport financière.Alors pour cela les régions ont beaucoup plus de pouvoir et leurs députés aussi. It's all about getting votes...

  3. #13

    User Info Menu

    Par défaut

    Citation Envoyé par MtlMan Voir le message
    Raison de plus pour affirmer notre fierté montréalaise, et agir en conséquence. La ville, c'est le quart du Québec. La métropole, la moitié. Quand on sera conscient de cette force, et qu'on en sera fiers, le reste du Q ne fera pas le poids. Une seule cité-région en imposera inévitablement devant des centaines morcelées sur un vaste territoire.

    cela dit, ne nous leurrons pas : le Qc a besoin de Mtl, mais Mtl a besoin du Qc. Mtl est la métropole d'un État moderne, le Qc. Mais juste la 2e ville du Canada. Rien de plus. Alors, on a plus a gagner d'être les premiers d'un Qc fort, que les 2e d'un Canada qui est dirigé de Toronto, et qui considère presque toujours qu'un investissement à Mtl est de la charité. Préparez-vous aux chiâlage d'enfer si on donne de l'argent à Bombardier, ou qu'on implante la BIC ici, en passant.
    Entièrement d'accord avec toi.
    "On leur a dit que c'était impossible alors ils l'ont fait"

  4. #14

    User Info Menu

    Par défaut

    This is a global occurrence; a growing division between the heterogenous metropolitan areas and the homogeneous outlying areas. It explains Brexit; it explains Trump, and it explains the articulate anger of our own Rambo. Part of the problem is that rural areas have retained political influence that goes beyond their actual population. The large cities grow and at the same time they are losing representative influence.*

  5. #15

    User Info Menu

    Par défaut

    Ce n'est pas fair certains comptés en regions on la moitié des électeurs d'un compté de la region de montreal.
    Citation Envoyé par IluvMTL Voir le message
    Nos députés provinciaux et les parties politiques en général sont en bonne partie responsable. Les régions ont déjà une représentation supérieure à la métropole, surtout par rapport à leur population et leur aport financière.Alors pour cela les régions ont beaucoup plus de pouvoir et leurs députés aussi. It's all about getting votes...

  6. #16

    User Info Menu

    Par défaut

    When I go to Gaspé I am so proud of this region
    ... When I go to Tadoussac I am so proud of this region it is gorgeous.... when I go to Québec city I am so proud of this city ... what a city .... why when it comes to Montreal pride , it's like this I can't even imagine.? why the hate ? Must be jalousie Go Montreal !!!!

  7. #17

    User Info Menu

    Par défaut

    Lui, il vient de lancer une bombe (anyway, il fait ça tout le temps, mais bon...) :

    Le Détesteur: pourquoi Montréal devrait être plus condescendante

    J'ai tant rêvé de Montréal. Tant rêvé de cette grande voisine, de la curieuse Montréal native de ma mère, nostalgique, qui n'a cessé de faire les louanges de son St-Henri d'enfance. Déjà, je n'avais pas encore l'âge de lire ces bouquins dont l'intégralité du récit se déroule dans l'un des quartiers populaires de la métropole que j'étais en mesure de faire défiler les images dans ma tête.

    Tôt, je savais Montréal. Je ne l'avais pas seulement imaginée, j'y ai passé un peu de temps. Mes séjours à l'Hôpital Ste-Justine. La visite chez les tantes. Le Forum et le Stade. Je dérobais tout le mystifiant qu'il y avait à dérober en chemin et l'insérais en douce dans la poche intérieure de mon imaginaire. Ces souvenirs sont demeurés, au même endroit, intacts.

    Je prends le métro tous les jours depuis 10 ans, l'autobus passe sans fin sous la fenêtre de mon appartement. Pas une journée ne file sans que je n'aie le sentiment de me retrouver à bord de ces grosses machines qui ont alimenté le jardin onirique de mon childhood dans le long métrage (1984) de Micheline Lanctôt, Sonatine. Et l'appartement où je loge; je ne m'y accoutumerai jamais je crois, c'est le même que celui qu'on nous montrait en générique d'ouverture de sitcoms québécoises.

    Ce matin, Montréal s'est doucement réveillée de sa tempête de la veille. Ces images de froid urbain qui ont lorgné mes pas jusqu'au café du coin sont les exactes images qui servaient de toile de fond aux émissions jeunesse de mes parents. Montréal est ce drone qui m'a pris pour cible et qui refuse de lâcher prise. On n'en revient jamais vraiment d'habiter Montréal. Au réveil, je m'étonne encore d'ouvrir les yeux au beau milieu de la métropole. Je me pince. Comme si ça se pouvait que le petit homme de banlieue s'y soit établi. Je plonge tête première dans l'abondance qui ne s'estompe que tard le soir, je m'y perds et je rêvasse. Je suis le protagoniste perpétuel d'un court métrage de l'ONF. Le résident permanent d'un film indépendant qui ennuie les bourgeois de banlieue.

    La poésie est ici sournoise. Un moment d'inattention et, rien que le temps de relever les yeux, poésie ici, là, partout. C'est violent de poésie. Violent d'histoire. Montréal la câlisse de sauvage.

    Pourtant. Lorsque j'ouvre ma télé, que j'assiste à la cérémonie d'ouverture d'un festival ou que je visionne la spéciale « Montréal s'allume » qui donne le coup d'envoi au 375è, je ne le ressens pas. Je ne ressens pas ces sentiments pour elle que j'ai relatés plus haut. L'esprit de métropole n'y est pas. L'image qu'on lui offre pour son anniversaire ne lui est pas fidèle. La télévision ne lui est plus jamais fidèle.

    Même si on s'efforce d'insérer des membres de nos communautés culturelles au programme, un truc cloche toujours. Ce n'est pas ma Montréal que je vois. Jamais. C'est une version d'elle qu'on a diluée pour plaire aux régions. Pour les cotes d'écoute. Pour ne pas froisser l'égo des non-Montréalais. La Montréal de Québécor. La Montréal des quiz télévisés de Radio-Can. La Montréal de mononcle et matante.

    Montréal n'est pas assez condescendante. On ne lève pas suffisamment le nez aux régions. On a si peur de leur causer du chagrin qu'on en perd notre identité. C'est comme si, dans le jour, nous vivions à fond la Montréalité, et une fois les caméras allumées, nous nous employions à dissimuler le métro derrière un énorme rideau charbon, au cas où Alain de La Tuque nous trouverait un brin trop pincés à son goût.

    On revêt le manteau démographique de la province pour faire plaisir à Alain plutôt que d'exister pour nous et par nous.

    On a si peur de laisser transparaître que Montréal est mieux que les autres. Mais il avère que, Montréal EST mieux que les autres. Tant mieux si on jalouse la métropole. TANT MIEUX. Montréal a de quoi rendre câlissement jaloux. C'est le propre d'une métropole. Laissons les jaloux jalouser. Cessons de nous crisser à plat ventre au moindre complexe d'infériorité de Québec et des régions. Nous devons exister indépendamment de ces dernières.

    En regardant « Montréal s'allume », je me demandais: mais qu'a-t-il de Montréal plus que les autres, Eric Salvail? Et Mariloup Wolfe? Et Patrice Bélanger? Et Charles Lafortune? Ah ok, ils y habitent. Mais encore? La plupart du temps, ils s'adressent à et s'assujettissent au Québec dans son entièreté. Ils atténuent délibérément leur fibre montréalaise. Mais en quoi symbolisent-ils véritablement Montréal? Vite comme ça, me vient d'emblée en tête Muzion, quand je pense à Montréal. Pas Charles Lafortune. Il pourrait très bien vivre à et tourner ses quotidiennes depuis Sherbrooke que ça ne changerait pas grand chose.

    L'esprit de Montréal est si piètrement représenté sur nos grandes chaînes depuis des lunes. On lui attribue des porte-paroles qui, par exemple, s'entretiendront avec les Dead Obies à grands coups de « yoyoyoyoyo chill franglais peace man ».

    Je suis si triste d'entamer les festivités du 375è aux côtés de personnages avec qui je n'ai probablement que le H du code postal en commun et qui s'affairent quotidiennement à faire de Montréal l'affaire d'une province, avec des vedettes provinciales et des goûts très provinciaux. Si Montréal existe, c'est justement pour mystifier, pour que l'on caresse le rêve un peu fou d'un jour s'y installer. De vivre ou refaire sa vie autrement, en pleine immersion urbaine et multiculturelle. De se péter les molaires en mordant la gueule pleinement déployée dans l'inconnu. S'extirper de sa zone tristement confortable. Échapper au commun.

    Ce qui m'est vendu à la télé et pour le 375è n'a rien à voir avec la Montréal qui m'est chère. Je veux qu'Alain de La Tuque se gratte la tête, qu'il sacre devant sa télé parce qu'il n'a pas approuvé au préalable nos vedettes locales, qu'il ne se sente pas chez lui. Je veux dépayser les mononcles et matantes de régions. Je veux qu'ils soient envieux de la métropole. Pas les réconforter en leur garochant des Salvail et des Lafortune douillets. Je veux maintenir la rêvasserie bien vivante.

    C'est l'anniversaire de Montréal et des Montréalais. Pas du Québec et des Québécois. Il y a déjà la St-Jean pour ça.
    Le Detesteur: pourquoi Montreal devrait etre plus condescendante | NIGHTLIFE.CA

  8. #18

    User Info Menu

    Par défaut

    Goddamn! Là tu parles!

  9. #19

    User Info Menu

    Par défaut

    Finalement quelqu'un le dit. Pour ma part je déteste les régions, pour moi ça représente le p'tit peuple colon à la "Rambo" qui n'a rien d'autre à faire que de jacasser les dimanches matins à l'église ou au bingo sur le dos des voisins, tout en faisant leur hypocrite. C'est du monde raciste, xénophobe et j'en passe. C'est ce monde là qui est sous-éduqué qui vote pour des Trump justement. Ces gens là ont déjà trop de pouvoir et ils en veulent plus. Vivement la séparation de la grande région de Montréal, le parti qui propose ça aurait tout de suite mon vote.

  10. #20

    User Info Menu

    Par défaut

    "La séparation de la grande région de Montréal" tu veux dire quoi par ça?

Discussions similaires

  1. Forum pour le reste du Québec?
    Par admin dans le forum Discussions générales - General discussions
    Réponses: 29
    Dernier message: 14/09/2011, 12h25
  2. Que reste-t-il de la finance à Montréal?
    Par ErickMontreal dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 12
    Dernier message: 18/03/2010, 01h31
  3. Le centre-ville de Montréal reste fort
    Par admin dans le forum Discussions générales - General discussions
    Réponses: 11
    Dernier message: 29/10/2007, 17h04
  4. Entre le Québec et le reste du CanadaUn écart de prospérité de 6300$ par habitant
    Par loulou123 dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/06/2007, 01h46
  5. Selon l'IEDM Le Québec aggrave son retard par rapport au reste du Canada
    Par loulou123 dans le forum Ressources - Resources
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/05/2007, 00h16

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •